Roubaix : Une formation en vidéo pour les nouveaux adeptes du jardinage

LOISIRS Une entreprise roubaisienne propose un cycle de formation à la permaculture pour les Français devenus accros au jardinage pendant l’épidémie de coronavirus

Mikaël Libert
— 
Louis Gaveriaux tourne une vidéo pédagogique pour les jardiniers.
Louis Gaveriaux tourne une vidéo pédagogique pour les jardiniers. — ArbraCulture
  • La crise du coronavirus a suscité un engouement des Français pour le jardinage.
  • L’entreprise roubaisienne ArbraCulture propose une formation vidéo pour cultiver son propre potager en partant de zéro.
  • Son concepteur y applique les principes de la permaculture, de la récup et du zéro déchet.

Les « coronardiniers » du monde d’après. Il y avait une vie avant l’épidémie de coronavirus, il y aura celle d’après, dans laquelle de nombreux Français ont à cœur de faire les choses autrement. Et parce qu’il a bien fallu meubler tout ce temps libre forcé, beaucoup se sont mis au jardinage, sans doute un peu à l’arrache. Mais pour faire les choses bien, facilement et de manière durable, l’entreprise roubaisienne ArbraCulture développe une formation vidéo qui dévoile « les sept clés du potager ».

Louis Gaveriaux, 26 ans, fondateur d’ArbraCulture, sait parfaitement de quoi il parle : bac scientifique option biologie, écologie, agronomie, DTU génie biologique et un service civique passé à accompagner les résidents d’une maison de retraite à la réalisation d’un jardin en permaculture. « C’est une discipline dont les principes sont de prendre soin de l’Homme, de la Nature et de partager les connaissances. Cela s’applique à tous les domaines, y compris l’agriculture », explique Louis Gaveriaux.

« Notre façon de consommer actuelle qui est vouée à disparaître »

Son entreprise, en attente du label Economie sociale et solidaire (ESS), s’intéresse à l’application des principes de la permaculture aux aménagements extérieurs. « Ma problématique est comment se nourrir, comment redevenir autonome dans notre alimentation en rupture avec notre façon de consommer actuelle qui est vouée de toute façon à disparaître », poursuit l’entrepreneur.

Et la crise du coronavirus est sans doute une opportunité de voir ces principes mis en application avec l’engouement des Français pour la culture d’un potager. « Cette formation vidéo s’adresse d’abord aux particuliers qui souhaitent se lancer dans la culture d’un potager sur un balcon, une terrasse ou un petit jardin. Elle se décompose en modules qui guident pas à pas au travers toutes les étapes en partant de zéro », assure Louis Gaveriaux.

Le premier des cinq modules, déjà disponible, est consacré aux semis. « En onze vidéos d’une dizaine de minutes, on apprend notamment à faire ses semis en fonction des saisons », détaille-t-il. Les thèmes suivants sont, les associations de légumes, la succession des légumes et l’entretien du potager, récolter ses propres graines et préparer le potager pour l’hiver et concevoir des nouveaux espaces de potager.

Chaque module coûte 47 euros, en accès illimité, sans abonnement, documentation pédagogique en ligne comprise. Un tarif qui peut être vite rentabilisé grâce aux économies que promet ArbraCulture : « L’idée est de gagner en autonomie alimentaire, mais aussi d’appliquer au potager les principes de récup et de zéro déchet », insiste Louis Gaveriaux.