Un coup de main pour les travaux

Gilles Durand

— 

« Je devais changer porte et fenêtres. Ça tombe à pic pour les travaux. » Mélika Cherfaoui est propriétaire d'une maison rue de Lyon, à Moulins. L'un des six quartiers lillois concernés par une nouvelle opération d'amélioration de l'habitat. Depuis un mois, quatre chargés de réhabilitation font du porte-à-porte pour inciter les propriétaires à rénover les logements les plus vétustes dans les quartiers de Fives, Moulins, Wazemmes et Lille Sud, ainsi que dans une partie de Lomme et d'Hellemmes.

« L'objectif est de réhabiliter 905 logements en cinq ans avec un budget de 34 millions d'euros », avance Audrey Linkenheld, ajointe (PS) au Logement à Lille. L'aide couvrira entre 35 et 70 % du coût des travaux pour les propriétaires bailleurs et entre 20 et 80 % pour les occupants, en fonction de leurs revenus. Elle est surtout conditionnée à l'emploi d'éco-matériaux ou d'énergies renouvelables. « Lors des diagnostics, nous avons constaté des cas de consommation d'énergie trois fois plus importante que la moyenne », précise Fanny Bullaert, responsable de l'opération. Seul problème, la mesure pourrait se heurter au manque d'artisans sensibilisés au développement durable. Une formation doit justement être mise en place par la Communauté urbaine pour y remédier. ■