Lille : C'est quoi le Bubble tea, cette boisson qui affole les jeunes Lillois ?

GASTRONOMIE Le Bubble tea est partout à Lille. Mais que se cache-t-il derrière cette boisson pop aux billes qui éclatent sous la langue ?

Camille Ruiz

— 

Deux bubble tea de chez Bubu Tea, à Lille.
Deux bubble tea de chez Bubu Tea, à Lille. — C.Ruiz / 20 Minutes
  • Le Bubble tea fédère actuellement les partisans de la lutte prodémocratie à Hong Kong, à Taïwan, en Thaïlande et en Birmanie, sous le hashtag #MilkTeaAlliance.
  • Cette boisson nous vient de Taïwan, et était à l’origine un thé au lait où étaient plongées des billes de tapioca.
  • Le mélange s’est ensuite occidentalisé, et diversifié. Aujourd’hui, de nombreuses adresses lilloises en proposent.

Un symbole liquide de la lutte pro démocratie. Taïwan, la  Birmanie, la Thaïlande et Hong Kong se sont unis autour du Bubble tea et de la  #MilkTeaAlliance pour faire face à la Chine, plus friande d’un thé amer à l’eau chaude que du fameux thé au lait sucré. Ces nations ont donc choisi cette boisson comme emblème du mouvement de solidarité démocratique. L’Empire du milieu veut en effet reprendre le contrôle de Taïwan et Hong Kong, la Birmanie fait toujours face au coup d’Etat du 1er février et la royauté est fortement critiquée en Thaïlande.

Le thé aux perles nous est venu directement d’Asie, de Taïwan en particulier, son pays d’origine. Historiquement, le Bubble tea, aussi appelé « boba », est un mélange de thé et de lait dans lequel sont plongées des perles de tapioca. Il se boit froid ou chaud.

Occidentalisation du thé aux perles

La boisson s’est ensuite occidentalisée, et le tapioca, boudé par les communautés européennes et américaines, s’est changé en grosses billes (inspirées de la cuisine moléculaire) que l’on peut faire éclater sous la langue et qui contiennent un sirop.

Aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts, et l’on peut choisir son thé (vert, noir, rouge), opter pour l’ajout de lait ou encore de morceaux de fruits, comme le propose « Bubu Tea » à Lille, près de la place Rihour. Puis, il n’y a plus qu’à demander votre saveur favorite : fraise, passion, mangue, citron, litchi, rose…

« Les perles donnent un côté original »

Chez « Dumplings and Co », rue Faidherbe, il y a bien souvent la queue, les jours de beau temps, pour commander un gobelet du fameux liquide sucré : « C’est comme un thé glacé au jus de fruit. C’est rafraîchissant, ça désaltère et les perles donnent un côté original que j’adore », confie Gaëtane, une habituée de 27 ans. La jeune femme sait que le thé chaud et amer, qu’elle n’aime pas, est une institution en Chine. Elle ignore cependant que d’autres pays asiatiques, par opposition, ont érigé le Bubble tea au rang de symbole de la lutte démocratique.

Scotty et Sylvie ne connaissent pas non plus le #MilkTeaAlliance, créé pour revendiquer les droits fondamentaux des populations taïwanaises et hongkongaises face à la Chine. C’est la première fois que Sylvie goûte un Bubble tea, mais Scotty, lui, revient à la source après avoir été convaincu. L’occidentalisation de la boisson ne le surprend pas : « Ça ne m’étonne pas que les perles de tapioca aient été remplacées, c’est vrai que pour nous ça a un goût un peu particulier. »

Aujourd’hui, le Bubble tea est bien implanté en France et à Lille, où on l’adapte même aux besoins des clients. Ainsi, « Five Thaï », à côté de Grand’Place, propose de remplacer le lait de vache par du lait d’avoine, alternative bienvenue pour les véganes et les intolérants au lactose.