Le pont rouge de Deûlémont-Frelinghien fait peau neuve

— 

Près de 52 mètres et plus de 300 tonnes. Une nouvelle passerelle a été posée, hier, sur la Lys, à hauteur de Deûlémont-Frelinghien. Le « pont rouge » reliant la France à la Belgique sera de nouveau pratiquable au mois de mai pour les piétons, cyclistes et cavaliers. « Des contrôles doivent encore être menés durant les deux prochains mois », explique Slimane Tir, président de l'Espace naturel métropolitain. Il aura fallu 950 000 euros et une grue de 650 tonnes pour soulever l'ouvrage en « acier autopatinable », un matériau qui réduit les frais d'entretien. Fermée depuis 1990, l'ancienne passerelle n'a pas vraiment quitté les lieux puisqu'elle a été posée dans un pré, le long de la Lys. Elle sera démontée prochainement. ■ Aurore Malval