Nord : Une centaine d’interventions des pompiers à cause du vent, dont la chute d’un échafaudage

FAITS DIVERS Les pompiers du Nord ont dû intervenir à 119 reprises en 24 heures à cause du vent violent qui a soufflé sur le département

Gilles Durand

— 

L'échafaudage s'est détaché de l'immeuble, à Roubaix.
L'échafaudage s'est détaché de l'immeuble, à Roubaix. — SDIS 59

Aucune victime à déplorer. Le département du Nord était placé en vigilance jaune pour vent violent dans la journée de samedi. « En l’espace de 24 heures, cette situation a nécessité l’intervention des sapeurs-pompiers du Nord à 119 reprises, afin de mettre en sécurité des arbres ou des éléments de bâtiments menaçant de chuter », rapporte le service d’incendie et de secours (Sdis) dans sa synthèse quotidienne.

Parmi ses interventions, l’une concernait la chute d’un échafaudage d’une trentaine de mètres de haut et de soixante-dix mètres de long, installé en façade d’un immeuble, samedi midi, à Roubaix.

Trois personnes ont dû être relogées

Une équipe cynotechnique (c’est-à-dire avec un chien) a été mobilisée pour s’assurer de l’absence de victime sous l’échafaudage, ainsi que des pompiers spécialisés en sauvetage-déblaiement afin de sécuriser les lieux. Aucune victime n’est à déplorer, mais douze logements ont été l’objet de bris de vitres. Trois personnes ont dû être relogées par le bailleur, précise les pompiers.

Intervention sur la façade du Novotel où un élément de façade menaçait de chuter d'une trentaine de mètres.
Intervention sur la façade du Novotel où un élément de façade menaçait de chuter d'une trentaine de mètres. - SDIS 59

Par ailleurs, une autre intervention périlleuse, un peu plus tard dans l’après-midi, a dû être menée à Lille. « L’équipe spécialisée en interventions en milieu périlleux a été engagée dans le quartier d’Euralille pour récupérer un élément de façade menaçant de s’envoler et situé à une trentaine de mètres de hauteur », rapporte le Sdis.