Pas-de-Calais : Un village et son club de foot se mobilisent pour une enfant polyhandicapée

SOLIDARITE Des footballeurs au grand cœur vont permettre à une famille d’acquérir un véhicule adapté au transport de leur petite fille lourdement handicapée

Mikaël Libert
— 
Un mouvement de solidarité pour Victoire, une enfant de 6 ans polyhandicapée.
Un mouvement de solidarité pour Victoire, une enfant de 6 ans polyhandicapée. — J-B. Vendeville
  • Le club de football d’un petit village du Pas-de-Calais se mobilise autour d’un couple et de sa fille handicapée.
  • Pour permettre à la famille d’acheter un véhicule adapté au transport de l’enfant en fauteuil roulant, une cagnotte en ligne a été lancée.
  • En quelques jours seulement, ce sont plus de 11.000 euros qui ont été récoltés, soit plus de la moitié de la somme nécessaire.

Pour la beauté du geste. Le club de football d’un minuscule village du Pas-de-Calais est à l’origine d’un formidable élan de solidarité pour une enfant de 6 ans polyhandicapée de naissance. Une mobilisation qui étonne, tout en les réjouissant, les personnes qui en sont les instigatrices.

Bonningues-lès-Ardres, on ne tombe pas dessus par hasard. Située dans le Pas-de-Calais, approximativement entre Calais et Saint-Omer, la commune compte 648 habitants, deux routes, une église et un club de football évoluant en cinquième division départementale (D5), la JS ABC. Et justement, le club fête ses 40 ans cette année. Pour marquer le coup, il était prévu d’organiser un match de gala dont les recettes auraient été reversées à une association caritative. « C’est notre président qui a eu l’idée de venir en aide à une famille du village dont la fille souffre d’un handicap de naissance », explique Jean-Baptiste Vendeville, un des joueurs de la JS ABC.

Un achat qui n’est pas dans les moyens de la famille

Cette petite fille s’appelle Victoire et elle a 6 ans. Son handicap est très invalidant, à tel point que l’enfant ne parle pas, qu’elle ne tient pas debout et difficilement assise et qu’elle ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant. La maman, Amélie, a arrêté de travailler pour s’occuper de sa fille. C’est elle qui assure les transports fréquents pour l’emmener faire ses soins dans une voiture où Victoire ne peut entrer avec son fauteuil. L’acquisition d’un véhicule adapté pourrait grandement faciliter la vie de la famille, sauf que le budget est largement au-dessus de leurs moyens malgré les aides.

« Un véhicule de ce type coûte environ 30.000 euros. Avec les recettes du match de gala, nous aurions pu les aider à hauteur de 10 % de cette somme », estime Jean-Baptiste Vendeville. Un match qui, de toute façon, n’est plus à l’ordre du jour en raison de l’épidémie de coronavirus. Mais c’est un mal pour un bien finalement : « Comme on voulait faire quelque chose pour cette famille, nous avons ouvert une cagnotte Leetchi avec un objectif à 20.000 euros », poursuit le joueur. Malgré une mise en ligne il y a seulement dix jours, le montant récolté dépassait déjà, ce jeudi, les 11.600 euros.

Même s’ils ne ménagent pas leur peine autour de cette cause, notamment en distribuant des tracts, les membres de la JS ABC n’en reviennent pas du décollage fulgurant de la cagnotte : « Plus de 400 personnes ont donné, y compris le maire et un député européen. A ce rythme, la famille de Victoire devrait pouvoir acheter rapidement un véhicule adapté », espère le footballeur.

L’idée d’un match de gala anniversaire n’est pas abandonnée pour autant, avec peut-être même une belle affiche. « Avec l’épidémie, on ne sait pas quand on pourra le faire et sans public, cela n’a pas d’intérêt », souligne Jean-Baptiste Vendeville. Parce que si Victoire n’aura sans doute plus besoin de la recette, la JS ABC a déjà d'autres projets.