Nord : Plus de 5.000 euros d’amendes pour les participants à une rave party

COUVRE-FEU Une nouvelle fête clandestine a été stoppée par les forces de l’ordre dans un site abandonné près de Lille

Mikaël Libert

— 

Les fêtards on été renvoyés chez eux par la police (illustration).
Les fêtards on été renvoyés chez eux par la police (illustration). — C. Allain / 20 Minutes

Embryon de fête tué dans l’œuf. Samedi, en fin de journée, les policiers ont mis un terme à un rassemblement festif dans un lieu abandonné, à Ennetières-en-Weppes, près de Lille, dans le Nord. Plusieurs dizaines de personnes ont été verbalisées.

Les autorités ont été avisées, vers 19h30, qu’une fête se déroulait dans l’ancien fort d’Englos, une place forte datant du XIXe, en friche désormais. Si l’endroit est très prisé par les accros d’urbex, il l’est aussi des fêtards, notamment en cette période de crise sanitaire. La surface du site et son isolement étaient censés accorder une certaine tranquillité aux contrevenants. Il n’en a rien été.

Une quarantaine de personnes verbalisées

Lorsqu’ils ont déboulé dans la place, les effectifs de police ont en effet trouvé une quarantaine de personnes en pleine rave party alors que l’heure de couvre-feu était largement dépassée et que de tels rassemblements sont interdits.

Les participants ont tous été verbalisés à hauteur de 135 euros chacun pour violation du couvre-feu, soit un total de plus de 5.000 euros. Et pour être certain que cela ne se reproduise plus, les policiers ont saisi le matériel hi-fi que les organisateurs avaient apporté.