Lille : Bientôt de l’air (presque) pur sous les abribus

ENVIRONNEMENT Le transporteur Ilévia et l’afficheur JCDecaux ont développé un abribus qui permet de filtrer en partie la pollution atmosphérique

Camille Ruiz
— 
Un abribus dépolluant révolutionnaire — 20 Minutes

Une première mondiale. La métropole lilloise inaugure le premier abribus dépolluant. Elaboré en partenariat avec l’afficheur JCDecaux, il doit permettre d’améliorer la qualité de l’air des utilisateurs des transports en commun.

Un toit en mousse capte les particules fines, évacuées ensuite par l’eau de pluie. Au-dessous, un système de ventilation aspire l’air sous les végétaux et le rejette, purifié, sous l’abri. Basse consommation, il n’a pas pour objectif de fonctionner 24 heures/24. La ventilation s’active lors de pics de pollution, en captant la présence des voyageurs ou grâce à une programmation horaire appropriée.

Un dispositif qui s’adapte sur le mobilier urbain existant

L’innovation de JCDecaux peut s’adapter à des abribus déjà construits. C’est le cas de celui qui vient d’être inauguré à La Madeleine, près de Lille, dont le maire, Sébastien Leprêtre, est aussi vice président en charge des transports à la MEL. Le toit en verre a simplement été remplacé par un caisson en aluminium, une grille et un tapis de mousse de 3 m2.

Des analyses seront effectuées régulièrement pour évaluer l’efficacité du dispositif. Des sondages seront également proposés aux utilisateurs pour rendre compte de leur expérience. L’expérimentation durera six mois.