Lille : Un restaurateur fait dormir des SDF dans ses salons de réception fermés à cause du Covid

SOLIDARITE En raison de la vigilance grand froid dans la région, Abdel Farrak offre gîte et couvert aux SDF dans son établissement de Wattrelos

Francois Launay

— 

En temps normal, les Salons des Orchidées organisent des réceptions
En temps normal, les Salons des Orchidées organisent des réceptions — Les Salons des Orchidées
  • Placé en vigilance grand froid depuis le début de la semaine, le Nord subit des températures glaciales.
  • Dans ce contexte, un restaurateur de Wattrelos a décidé d’agir en ouvrant ses salons de réception pour héberger des SDF.

En temps normal, les salons des Orchidées organisent des réceptions à l’occasion de mariages ou autres événements dans la commune de Wattrelos, située à quinze kilomètres de Lille. Sauf que depuis le reconfinement de la fin octobre, l’activité est à l’arrêt et l’établissement est fermé sauf pour de la vente à emporter de couscous. Mais les températures glaciales qui viennent de s’abattre sur la métropole lilloise ont conduit Abdel Farrak, le propriétaire et gérant des lieux à donner une autre utilité à ses salons.

« Quand j’ai vu que la météo annonçait des températures ressenties de -15 degrés, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour les SDF. J’en ai discuté avec ma femme et on a décidé très vite de rouvrir les lieux pour accueillir les personnes qui vivent dehors. Comme le salon est chauffé, autant en faire profiter les gens ».

Un message partagé plus de 60.000 fois sur les réseaux sociaux

Lundi, le propriétaire, qui fait déjà partie d’un collectif de distribution alimentaire, publie un message sur les réseaux sociaux qui va être partagé plus de 60.000 fois. La solidarité joue à plein et permet de récupérer très vite colis alimentaires, matelas et sacs de couchage pour pouvoir offrir le gîte et le couvert aux SDF. « On a ouvert les salons mardi soir. Neuf personnes sont venues dormir et il y en a même eu une dixième qui est arrivée complètement gelée en pleine nuit. Je l’ai accueilli et lui ai offert une soupe avant qu’il ne s’endorme », poursuit Abdel Farrak.

Dans un contexte sanitaire très strict en raison de la pandémie de Covid, les 450 m2 de l’établissement permettent de faire dormir au maximum 20 personnes en respectant les gestes barrière et la distanciation sociale. L’accueil, gratuit et ouvert à tous en fonction des places ouvertes dès 18 h, durera jusqu’à la fin de la vigilance grand froid dans la région.