Nord : Quand les services publics passent à l’heure de la dématérialisation

ADMINISTRATION Certains services publics tentent de faciliter la vie au quotidien, grâce à Internet

Gilles Durand

— 

Lille, le 18 fevrier 2015. Emmaus Connect a ouvert un point d'accueil Connexions solidaires dans le quartier de Waezmmes.
Lille, le 18 fevrier 2015. Emmaus Connect a ouvert un point d'accueil Connexions solidaires dans le quartier de Waezmmes. — M.Libert/20 Minutes
  • De nouveaux services « dématérialisés » ont été mis en place dans le département du Nord ou la région des Hauts-de-France.
  • Une cartographie permet aux personnes en situation d’illectronisme de trouver des lieux d’aide.
  • La maison des personnes handicapées du Nord permet désormais d’effectuer les démarches d’inscription en ligne.

Le numérique pour faciliter la vie. A l’occasion du « mois de l’innovation publique » organisé par la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP), 20 Minutes dresse un inventaire de nouveaux services « dématérialisés » mis en place dans le département du Nord ou la région des Hauts-de-France.

Où s’adresser quand Internet, c’est du chinois

La région compte près d’un million de personnes en situation d’illectronisme, c’est-à-dire mal à l’aise avec Internet ou un ordinateur. Les structures d’aide pour s’en sortir existent mais comment les retrouver ? Depuis deux ans, une cartographie se met en place pour recenser l’ensemble des 1.200 lieux et 1.800 services qui proposent d’aider à maîtriser l’ordinateur.

Cet outil numérique baptisé « carto des assembleurs » est certes disponible en ligne, mais « il s’adresse aussi aux travailleurs sociaux qui peuvent ainsi orienter rapidement les personnes dans le besoin », explique Julien Kounowski, responsable du projet.

Accélérer l’inscription pour les prestations handicap

Les bénéficiaires d’une prestation handicap peuvent désormais effectuer les démarches en ligne pour simplifier les premières démarches et raccourcir les délais d’inscription. Dans le Nord, ce service, mis en place en début d’année, concerne environ 200.000 bénéficiaires. Le département est un des premiers à expérimenter cette nouvelle démarche.

« Tout ne passe pas au numérique, précise Fabrice D’Hem, responsable du pôle innovation à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). La plate-forme téléphonique est toujours disponible avec 18 personnes et une équipe de 6 personnes est dédiée à ce nouveau portail pour aider en cas de difficultés. »

L’économie sociale et solidaire regroupe ses forces

Le monde de l’économie sociale et solidaire (ESS) vient également de se doter d’une plateforme (esshdf.org) pour centraliser l’ensemble des ressources et des informations concernant ce système économique particulier.

« C’est un outil d’informations pratique pour ceux qui souhaitent créer une entreprise dans ce secteur d’activité qui représente aujourd’hui 200.000 emplois », souligne Julien Cordier, directeur adjoint de la chambre régionale de l’ESS.