Coronavirus à Lille : Quelles animations pour les fêtes de fin d’année ?

CORONANOËL La ville de Lille a détaillé ce qui pourra être fait et ce qui ne pourra être mis en place dans le cadre des fêtes de Noël

Mikaël Libert

— 

Il n'y aura pas de grande roue cette année à Lille.
Il n'y aura pas de grande roue cette année à Lille. — M.Libert / 20 Minutes
  • La mairie de Lille a décidé de mettre le paquet sur l’ambiance fêtes de fin d’année.
  • Illuminations, musique dans des calèches, décoration des commerces.
  • Il n’y aura probablement pas de grande roue, remplacée par un habillage de la Déesse en sapin de Noël par Art point M.

Cette année, à Lille comme ailleurs, les fêtes de fin d’année auront un arrière-goût de coronavirus. Malgré l’annonce d’un allégement des mesures de confinement faite par le président de la République, mardi, on ne pourra pas faire ce que l’on veut. La mairie a néanmoins souhaité maintenir des animations de Noël dans un mode le moins dégradé possible.

La maire de Lille, Martine Aubry, s’est félicitée de la réouverture des commerces dès samedi, tout en ayant une pensée pour les restaurateurs et autres secteurs qui devront, eux, patienter encore quelques semaines. « Nous n’avons pas attendu les annonces pour commencer à travailler avec les commerçants et voir comment nous allons réouvrir », assure l’élue socialiste. Dans ce climat qu’elle qualifie de « très anxiogène », Martine Aubry tient à ce que les Lillois puissent « retrouver un sentiment de gaieté dans la ville ».

Une grande roue ou une déesse déguisée en sapin

Pour installer une « ambiance de fête » à Lille, la mairie a voulu faire participer les commerçants. Si ces derniers n’ont pas souhaité obtenir des horaires décalés, de toute façon limités par le couvre-feu à 21h, ils pourront en revanche ouvrir le dernier dimanche de novembre et les trois premiers dimanches de décembre. « Nous avons demandé au préfet la possibilité d’ouvrir du 1er au 31 décembre. Nous attendons sa décision mais je pense qu’il en sera ainsi », a ajouté Martine Aubry.

En termes d’animations, on sait déjà qu’il n’y aura pas de marché de Noël. Mais ce n’est pas tout : « Je vous le dis le cœur serré, nous n’aurons certainement pas la grande roue malgré le protocole sanitaire présenté par les propriétaires », déplore la maire de Lille. Une décision de la préfecture qui fait bondir Martine Aubry : « C’est pénible. Il ne devait rien y avoir autour, c’était super sécurisé. A mon avis aussi sécurisé que s’il n’y a pas de grande roue et que tout le monde se rencontre sur la Grand-place », affirme-t-elle.

« On souhaite apporter une certaine homogénéité dans la ville »

Pessimiste, la maire « continue à se battre » pour faire céder le préfet et obtenir sa roue. On espère qu’elle saura trouver les arguments, parce que le plan B, c’est de déguiser la Déesse en sapin de Noël par la compagnie Art point M. Il y aura aussi des illuminations, mises en place dès ce week-end, et de la musique diffusée sur la Grand-place et dans toute la ville par le biais de calèches sonorisées. « Ce ne sera pas ''Petit papa Noël'' qui passera 24 fois par jour », promet Martine Aubry.

Pour les commerçants, en galère de budget pour décorer leurs vitrines, la mairie a prévu des vitrophanies « contemporaines et classiques » et des guirlandes en sapin pour colorer un peu tout ça. Martine Aubry espère que les restaurants et les bars, toujours fermés, joueront le jeu en apposant ces décorations, histoire de ne pas laisser des dents creuses peu esthétiques. « On souhaite apporter une certaine homogénéité dans la ville pour obtenir une tonalité de gaîté malgré le contexte », explique l’élue.