Nouvelle fermeture de quatre jours

— 

Mauvaise ambiance chez Toyota. Après la fermeture de quinze jours durant les fêtes, l'entreprise a annoncé hier, lors du comité d'entreprise, quatre nouveaux jours de fermeture. La chaîne de production sera stoppée du 23 au 26 février prochain, obligeant les salariés à prendre des congés forcés. « On va devoir des heures supplémentaires au patron », expliquait hier Eric Pecqueur, du syndicat CGT. Les ventes de la Yaris en Europe, dont le site d'Onnaing est le fabricant, ont baissé de 32 % et les prévisions pour l'année 2009 ne sont guère meilleures. « Nous oeuvrons en faveur du maintien de l'emploi », assurait hier la direction de Toyota. Le groupe avait par ailleurs tenté de faire signer un chômage partiel sans en parler au CE, et s'est donc vu refuser cette demande. Des tracts circulent parmi les employés : « La direction est maintenant jugée comme menteuse », confiait Eric Pecqueur. « Le mécontentement est monté d'un cran ». ■ Edouard Lemerle