SeaFrance dans la tempête

— 

Le port de l'angoisse. L'inquiétude règne aussi à Calais, où la compagnie de ferries SeaFrance tenait hier un comité d'entreprise extraordinaire. Le transporteur transmanche devrait annoncer un plan d'économies drastique après un dernier trimestre 2008 catastrophique. Malgré la fermeture partielle du tunnel sous la Manche depuis l'incendie de septembre, le trafic fret n'a pas redressé la barre et accuserait une baisse de 15 % en 2008 par rapport à 2007. De son côté, le trafic voyageur est logiquement affecté par la chute d'activité au Royaume-Uni. Et pour ne rien arranger, la chute de la livre anglaise face à l'euro a dissuadé les visiteurs d'Outre-Manche de venir faire du shopping en France pendant les fêtes. « Après un Noël raté, les boutiques de Calais commencent d'ailleurs à fermer les unes après les autres », témoigne Bertrand Péricaud, secrétaire du PC local. Selon lui, un premier plan de 100 suppressions d'emploi (sur 1 500) est à l'étude. ■ O. A.