Roubaix : Les projets solidaires d’une mère et de sa fille en tête du budget participatif

ENGAGEMENT La ville de Roubaix a lancé en 2020 la première édition de son budget participatif avec une dotation globale de 250.000 euros

Mikaël Libert

— 

Le projet d'abris pour les SDF de Louison, 17 ans.
Le projet d'abris pour les SDF de Louison, 17 ans. — Repro 20 Minutes
  • En 2020, Roubaix a lancé la première édition de son budget participatif avec une enveloppe de 250.000 euros.
  • Une trentaine de projets ont été soumis au vote des habitants pour en choisir 15.
  • L’abri pour SDF de Louison et les frigos solidaires de Valérie, sa maman, sont arrivés en tête des suffrages.

Après un test à l’échelle d’un quartier en 2019, Roubaix avait décidé d’étendre à l’ensemble de la ville, en 2020, son budget participatif. Malgré la crise sanitaire du coronavirus et le confinement de deux mois entre mars et avril, les habitants se sont mobilisés pour participer. Fin octobre, les résultats sont tombés. En tête des votes, on retrouve les deux très beaux projets solidaires portés par Louison et sa maman, Valérie : des abris pour les SDF et des frigos solidaires.

A 17 ans, Louison est en études supérieures à Paris. Mais pour son bac en arts appliqués, passé à Roubaix, elle avait présenté un projet d’abris pour les SDF à l’épreuve de design. « J’ai vu ensuite qu’il y avait un budget participatif. Comme mon projet présentait des éléments de mobilier urbain et que ça correspondait à la catégorie ''cadre de vie'', je me suis dit ''pourquoi pas, si ça peut aider les gens'' », se souvient Louison.

Cinq bancs et cinq frigos dans l'année à venir

Et la jeune femme est encore étonnée d’être arrivée première. « Je n’ai fait qu’expliquer le but et envoyer un dessin. Je n’ai pas présenté le projet dans sa globalité qui est beaucoup plus détaillé », poursuit-elle. Son banc-abri pour SDF, Louison en a décliné plusieurs versions. Celui soumis au vote est une sorte de capsule intégrée à un banc public qui se déploie la nuit pour former un abri. « Soit on ajoute cela à du mobilier existant, soit on crée l’ensemble d’une pièce », précise-t-elle.

Les 50.000 euros alloués au projet de Louison, le montant maximum, devraient servir à prototyper un modèle puis à lancer la fabrication : « Nous voulons en installer au moins un dans chacun des cinq quartiers de la ville dans l’année qui suit », assure Ayla Cunningham, chargée de coordination du budget participatif de Roubaix. La maman de Louison, Valérie, a présenté un projet de frigos solidaires avec deux autres personnes. Là aussi il s’agira d’en répartir cinq sur le territoire de la commune. Ils seront gérés et remplis par les commerçants et les restaurateurs volontaires. Arrivé en seconde position des votes, le coût estimé de ce projet est de 7.000 euros.

Les habitants ont proposé 136 idées

La municipalité de Roubaix avait d’abord décidé de mener l’expérimentation du principe de budget participatif dans le quartier du Pile, en 2019, avec une enveloppe de 100.000 euros. Le succès rencontré a permis de généraliser l’initiative à l’ensemble de la commune l’année suivante avec un budget largement revu à la hausse de 250.000 euros. « Nous nous attendions à une participation plus importante mais c’était une année particulière, alors on s’en tire très bien », assure Ayla Cunningham

Les habitants ont proposé 136 idées et ce sont finalement 31 projets qui ont été soumis au vote entre le 12 septembre et le 15 octobre. Près de 2.000 votes ont été dénombrés pour déterminer les 15 projets qui allaient se partager l’enveloppe.