Lille : Au pays du Maroilles, les Lillois sont plutôt orientés burgers

BONNE BOUFFE L’un des acteurs majeurs de la livraison de repas lève le voile sur les habitudes alimentaires de Lillois

Mikaël Libert

— 

Le burger, plat préféré des Lillois accros à la livraison (illustration).
Le burger, plat préféré des Lillois accros à la livraison (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse
  • En cinq ans d’implantation à Lille, Deliveroo est passé de 20 à 500 restaurants partenaires.
  • Le nombre d’établissements faisant appel à ce service de livraison a bondi de près de 30 % depuis le premier confinement.
  • Outre les habitués de la vente de repas à emporter, de nombreux restaurants plus traditionnels se sont mis à la livraison.

Gastronomie de la flemme. Depuis le temps qu’ils sont implantés à Lille, on ne s’étonne plus de voir les livreurs de repas à vélo sillonner les rues et squatter devant les restos en attendant leurs commandes. Ici comme ailleurs, se faire livrer à manger midi ou soir est devenu monnaie courante si l’on en croit les chiffres publiés, mercredi, par Deliveroo, l’un des acteurs majeurs du secteur. Si l’activité de ces sociétés connaît une forte croissance ces dernières années, c’est encore plus flagrant depuis le premier confinement lié à l’épidémie de coronavirus. Ce que l’on sait aussi, c’est à quoi sont accros les champions de la commande.

Cela fait cinq ans que Deliveroo s’est lancé sur le marché de la livraison de repas à Lille. A l’époque, ce n’était pas si répandu et l’entreprise britannique ne comptait dans son catalogue qu’une vingtaine de restaurants. Aujourd’hui, Deliveroo se félicite de référencer « plus de 500 restaurateurs » dont 80 % sont des indépendants.

Les spécialités locales hors du top 5

Depuis le temps, donc, l’entreprise a su étudier les habitudes alimentaires de ses clients. Dans le best-of des plats livrés, aucune spécialité locale, même si beaucoup de restaurants partenaires en proposent. Non, les Lillois se ruent en premier sur les burgers. Juste derrière, on trouve les pizzas, les sandwichs, la nourriture végétarienne puis les sushis. Pour cette dernière catégorie, les chiffres de Deliveroo ne reflètent pas la réalité, de nombreux shops de sushis disposant en effet de leur propre équipe de livreurs.

Les Lillois ont aussi leurs plats préférés dans certains restaurants. Le numéro 1 du moment, ce sont les « original fries » de chez Raptor Shack. Nous sommes donc allés tester ça, mercredi midi, et c’est pas mal. Le plus gros avantage était quand même l’absence de file d’attente devant le resto qui est, il faut le reconnaître, rudement bien caché rue d’Amiens. Les Lillois raffolent aussi du « bacon cheeseburger » de chez Five Guys ou encore du « curry et cheese naan » de chez Jaldi Jaldi.

Par ailleurs, les confinements font aussi les affaires des sociétés de livraison de repas. Avant l’épidémie de coronavirus, les restaurants plus traditionnels étaient loin de proposer systématiquement des plats à emporter. Mais ils sont nombreux à s’être adaptés pour tenter de survivre à la crise. Ainsi, rien qu’à Lille, Deliveroo dénombre 144 restaurants de plus à son catalogue depuis le mois d’avril dernier, soit près de 29 % du nombre total d’établissements partenaires.