Lille : L’homme qui a tiré sur les pompiers sera jugé ce vendredi

JUSTICE Un jeune homme avait fait feu sur un équipage de pompiers qui intervenait sur son véhicule incendié

Mikaël Libert

— 

Illustration de pompiers.
Illustration de pompiers. — E. Frisullo / 20 Minutes

Ce vendredi, le jeune homme accusé d’avoir tiré sur des pompiers au cours d’une intervention à Mons-en-Barœul sera jugé devant le tribunal correctionnel de Lille. Son acte n’avait fait aucun blessé.

Mercredi, vers 20h30, un équipage de six pompiers est intervenu au pied d’un immeuble d’habitation pour l’incendie d’un véhicule garé sur le parking. Selon le parquet de Lille, le propriétaire de la voiture « se trouvait sur les lieux de l’incendie à l’arrivée des secours et tentait de l’éteindre à l’aide d’un extincteur. »

Deux pistolets de défense à balles en caoutchouc

Pour sa propre sécurité et malgré son opposition, l’homme a été repoussé par les pompiers. Ces derniers ont essuyé des menaces avant que l’individu décide de partir. Mais celui-ci est revenu quelques minutes plus tard, « muni de deux pistolets de défense à balles en caoutchouc », précise le parquet. Il a tiré sur les pompiers, lesquels ont pris la fuite en se repliant dans leur véhicule. Aucun d’eux n’a été blessé.

Les pompiers ont prévenu les forces de l’ordre. Des effectifs ont été envoyés sur place, notamment une équipe du Raid. Le tireur a pu être identifié et les policiers d’élite l’ont interpellé avec sa compagne plus tard dans la soirée à son domicile.

Le mis en cause, âgé d’une vingtaine d’années, a été placé en garde à vue. Au cours de ses auditions, il « a reconnu les faits » affirme le procureur Lille. Il a été déféré ce vendredi matin au parquet de Lille et sera jugé en comparution immédiate dans la journée.