Nord : Les pompiers se font tirer dessus par le propriétaire d’une voiture en feu

FAITS DIVERS Un homme a tiré sur un équipage de pompiers affairés à éteindre un feu de véhicule à Mons-en-Barœul

Mikaël Libert

— 

Une voiture calcinée à Mons-en-Barœul, près de Lille.
Une voiture calcinée à Mons-en-Barœul, près de Lille. — SDIS du Nord
  • Des pompiers intervenant sur un feu de voiture ont été agressés près de Lille.
  • Un homme armé a tiré des coups de feu en leur direction sans les toucher.
  • Une enquête a été ouverte par le parquet de Lille.

Mercredi soir, des pompiers ont été la cible de coups de feu alors qu’ils intervenaient sur un incendie de véhicule à Mons-en-Barœul, près de Lille, dans le Nord. D’importants effectifs de police ont été envoyés sur place, dont une équipe du Raid.

Vers 20h30, un fourgon incendie de la caserne de Lille-Bouvines a été dépêché rue Lamartine, à Mons-en-Barœul, après qu’un feu de véhicule a été signalé au pied d’un immeuble. Un homme était déjà présent sur place et tentait de venir à bout des flammes à l’aide d’un extincteur. Les pompiers ont alors pris le relais.

Il revient armé et tire sur les pompiers

Pour une raison qui reste à déterminer, l’homme a menacé les pompiers puis a disparu quelques instants avant de revenir équipé d’au moins une arme de poing. C’est alors, selon le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), qu’il a fait feu en direction des six pompiers « après une brève altercation ». Ces derniers se sont rapidement repliés dans leur véhicule et ont procédé « à une manœuvre de retrait ». Aucun d’eux n’a été touché.

Les services de police ont été prévenus et plusieurs équipages, dont des hommes du Raid, ont été envoyés sur place pour tenter d’interpeller le mis en cause. Selon le Sdis, l’homme a pu être arrêté dans la soirée. Une information qui n’a pas été confirmée à cette heure par les autorités.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Lille. On ignore les raisons qui ont poussé le suspect à s’en prendre aux pompiers. La nature de l’arme utilisée n’a pas non plus été précisée ni le nombre de coups de feu tirés. Le Sdis du Nord doit déposer une plainte dans le courant de la journée. Une procédure désormais systématique lorsque des pompiers sont victimes d’agressions.