Manche : Au moins un mort dans le naufrage d’un bateau de migrants

IMMIGRATION Les tentatives de traversée de la Manche se multiplient ces derniers mois

20 Minutes avec AFP

— 

De gros moyens ont été mobilisés pour secourir les naufragés, le 27 octobre 2020 à Dunkerque.
De gros moyens ont été mobilisés pour secourir les naufragés, le 27 octobre 2020 à Dunkerque. — Denis CHARLET / AFP

Un homme a perdu la vie ce mardi dans la Manche, après le naufrage d’une embarcation de migrants iraniens qui cherchaient à rejoindre la Grande-Bretagne. Trois des 17 rescapés étaient en arrêt cardio-respiratoire, selon la préfecture du Nord.

Deux enfants figurent parmi les rescapés inanimés, et selon les témoignages des passagers, « il manquerait une personne qui pourrait être un nourrisson », a déclaré le sous-préfet Hervé Tourmente, dans un point de presse à Loon-Plage (Nord). Les autres rescapés, hommes, femmes et enfants entre 5 et 8 ans, « sont en état d’hypothermie », dont un cas « grave », a-t-il ajouté. Ils ont été répartis dans des hôpitaux de Calais et de Dunkerque.

Mauvaises conditions météo

L’embarcation, selon les premiers éléments un bateau de pêche-promenade, a été signalée en train de se retourner et de couler vers 9h30 par un plaisancier anglais, lançant une vaste opération de recherches, qui se poursuivaient en début d’après-midi avec six embarcations et trois moyens aériens. Il s’agit de « récupérer le maximum de personnes » alors que le nombre exact de passagers n’est pas encore consolidé, « de 19 à 20 », a indiqué Hervé Tourmente.

Les conditions météo pour cette traversée « n’étaient pas favorables du tout », a-t-il relevé. Depuis plusieurs mois, les traversées de la Manche sur des embarcations de fortune se multiplient. Selon la préfecture, elles ont coûté la vie à quatre migrants en 2019 et, en incluant la nouvelle victime, quatre en 2020.