Relaxe à la clinique de Boulogne

© 20 minutes

— 

Le personnel médical de la clinique de la Tamise, à Boulogne-sur-Mer, a été relaxé, hier, par le tribunal correctionnel. Trois employés de la clinique privée, ainsi que son directeur étaient poursuivis après les décès, lors d’un accouchement en août 2000, d’une mère et de son enfant. Le mari de la jeune femme estimait qu’une erreur médicale avait été commise, mais aucune preuve suffisante n’a été constatée. L’homme a décidé de faire appel. Le service maternité de la clinique a fermé ses portes il y a trois ans, faute de moyens. Trois autres cas de décès similaires, signalés début 2001, seront jugés le 29 juin. (avec AFP)