G oublié ma pilule... J’ai un site qui m’aide sur Internet

© 20 minutes

— 

Un avortement sur cinq est du à une mauvaise maîtrise de la contraception. Dans la région, cela représente 2 400 interruptions volontaires de grossesse (IVG) par an. A partir de ce constat, deux médecins de Laventie (Pas-de-Calais) ont eu l’idée de créer un site Internet sur la contraception. Un classement de chaque pilule est établi et indique la marche à suivre en cas d’oubli. « Il n’existait pas encore de site non commercial qui soit conçu par des médecins », remarque le Dr Vincent Hulin, l’un des initiateurs. « Pour le moment, nous ne parlons que de pilules, mais à partir de l’été, les nouveautés contraceptives seront intégrées au contenu du site. » Implant, patch et aussi anneau progestatif (mis sur le marché dans quelques jours)... « Il faut lutter contre la banalisation de la pilule, et donc valoriser les moyens moins contraignants. Le but étant d’éviter les catastrophes », rappelle Francis Collier, chef du service gynécologie à l’hôpital Jeanne-de-Flandres et conseiller du projet. Pour le moment, le site est peu fréquenté, mais le Dr Hulin espère mettre en place une coopération avec les médecins généralistes : à chaque prescription de pilule, un petit autocollant sera remis avec l’adresse du site. Pour Elizabeth Tallandier, du planning familial de Lille, « cela est très utile, notamment le week-end lorsque personne n’est là pour rassurer ». Marie-Noëlle Grimaldi www.g-oubliemapilule.com

IVG La région est privilégiée en matière d’avortement : c’est la seule à disposer d’un réseau entre les centres d’IVG publics et privés, ce qui permet de prendre en charge toutes les demandes. C’est aussi la seule à disposer de deux services hospitaliers attitrés et de formations universitaires spécifiques.