Pas-de-Calais : Un corps avec un gilet de sauvetage retrouvé sur une plage de Sangatte

FAITS DIVERS Les autorités affirment que le corps retrouvé à Sangatte est celui d’un migrant qui tentait de rejoindre la Grande-Bretagne

Mikaël Libert

— 

Des migrants tentant de traverser la Manche (illustration).
Des migrants tentant de traverser la Manche (illustration). — Marine nationale
  • Le corps d’un migrant a été découvert sur la plage de Sangatte.
  • C’est la deuxième fois en trois mois qu’un cadavre est retrouvé à cet endroit.
  • En deux ans, sept migrants sont morts en tentant de traverser la Manche.

Ce dimanche, le corps d’un homme a été retrouvé sur une plaGe de la commune de Sangatte, près de Calais, dans le Pas-de-Calais. Selon la préfecture du département, il s’agit vraisemblablement d’un migrant qui tentait de rejoindre la Grande-Bretagne.

La macabre découverte a été faite dimanche matin. Les autorités précisent que la victime, un homme âgé entre 20 et 40 ans « d’apparence iranienne », a été retrouvée porteuse d’un gilet de sauvetage. Les premiers éléments recueillis par les enquêteurs leur permettent de s’orienter sur l’hypothèse d’un migrant ayant trouvé la mort en tentant de traverser la Manche. Une autopsie doit cependant être effectuée pour tenter de déterminer les causes exactes de la mort. En août dernier, un migrant avait déjà été retrouvé mort noyé au même endroit.

Sept morts en moins de deux ans

Selon un décompte des autorités, ce drame porte à sept le nombre de personnes ayant trouvé la mort depuis 2019 en tentant de traverser le détroit du Pas-de-Calais. Ces derniers mois, la fréquence de ces tentatives est en constante augmentation. Pour la seule journée de samedi, plus de 200 migrants ont échoué dans leur équipée et une centaine est parvenue à rejoindre les côtes britanniques.

Depuis janvier 2020, 1.038 embarcations de fortune ont traversé ou tenté de traverser la Manche, soit plus d’une centaine par mois. Un chiffre déjà élevé qui ne reflète pas la réalité puisqu’il ne prend pas en compte les nombreuses traversées réussies qui passent sous les radars. Tout cela, malgré les moyens conséquents mis en œuvre par les forces de sécurité françaises : de nombreux policiers et gendarmes, des caméras thermiques, des ballons éclairants, des véhicules 4x4 des motos, et même des drones.