Nord : Les premiers câbles de la ligne très haute tension Avelin-Gavrelle sont posés

ENERGIE Loin des discussions qui ont émaillé les étapes du projet, le chantier de construction de la ligne électrique entre Avelin et Gavrelle se déroule dans les temps

Mikaël Libert

— 

Le chantier de la ligne THT entre Avelin et Gavrelle.
Le chantier de la ligne THT entre Avelin et Gavrelle. — RTE
  • Le chantier de cette ligne à très haute tension d’une trentaine de kilomètres de long a débuté il y a un an par le tronçon nord, entre la commune de Courcelles-les-Lens et Avelin.
  • « Douze nouveaux pylônes ont déjà été posés sur les 45 prévus (...) [Ils] ont une emprise au sol dix fois moins grande. Non seulement on ne consomme pas de terre agricole, mais ces pylônes nous permettent d’en rendre », assure Cyril Wagner, le directeur du projet.
  • La pose des derniers pylônes Equilibre sur le tronçon nord et leur équipement en câbles va encore durer un an, soit deux ans au total.

Depuis une semaine, les équipes de Réseau de transport d’électricité (RTE) ont commencé les opérations de déroulage des câbles sur un tronçon de la ligne très haute tension (THT) qui reliera la commune d’Avelin (Nord) à celle de Gavrelle (Pas-de-Calais) à l’horizon 2021. Une étape symbolique pour ce projet de longue date qui n’avait pas toujours été bien accueilli.

Le chantier de cette ligne d’une trentaine de kilomètres de long a débuté il y a un an par le tronçon nord, entre la commune de Courcelles-les-Lens et Avelin. C’est sur cette partie de la ligne que seront posés les fameux pylônes Equilibre, uniques au monde, censés réduire le préjudice visuel des riverains par leur architecture moins rébarbative que les classiques pylônes treillis.

« On ne consomme pas de terre agricole »

« Douze ont déjà été posés sur les 45 prévus. Leur avantage n’est pas qu’esthétique. Les pylônes Equilibre ont une emprise au sol dix fois moins grande. Non seulement on ne consomme pas de terre agricole, mais ces pylônes nous permettent d’en rendre », assure Cyril Wagner, le directeur du projet. Parce que celle ligne THT vient remplacer l’ancienne, laquelle sera détruite, tout en multipliant par trois sa capacité, passant de 1.500 à 4.600 méga watts.

Le chantier de la ligne THT entre Avelin et Gavrelle.
Le chantier de la ligne THT entre Avelin et Gavrelle. - RTE

RTE n’attend cependant pas d’avoir installé tous les pylônes pour commencer à poser les câbles. Depuis une semaine, et pour encore quatre à six autres, les techniciens vont « dérouler ». C’est un peu comme passer un fil par le chas d’une aiguille, sauf que le fil en question est composé de 18 câbles de 3,6 cm chacun et que le chas mesure 1,60 m de diamètre. « Nous avons dû développer du matériel spécifique pour dérouler les câbles sur ces pylônes. Il a aussi fallu installer des portiques et des protections pour traverser l’autoroute A21 et le Deûle », poursuit le directeur.

La pose des derniers pylônes Equilibre sur le tronçon nord et leur équipement en câbles va encore durer un an, soit deux ans au total. Pour le tronçon sud, le chantier vient juste de commencer. Pour autant, comme il s’agit de pylônes classiques, les travaux devraient prendre un an seulement. « Le chantier a été déclaré prioritaire par le gouvernement, il ne souffre d’aucun retard lié à l’épidémie de coronavirus », explique Cyril Wagner. Le calendrier initial est donc maintenu avec une mise en service prévue à l’automne 2021.