Coronavirus à Lille : La métropole de Lille obtient dix jours de sursis pour éviter la fermeture des bars et restaurants

SOCIETE Martine Aubry, la maire de Lille, a été reçu ce jeudi matin à Matignon par Jean Castex, le premier ministre

Francois Launay

— 

Martine Aubry, la maire de Lille
Martine Aubry, la maire de Lille — Sarah ALCALAY/SIPA

Dix jours pour changer la donne. C’est ce qu’a demandé et obtenu la métropole de Lille auprès du premier ministre. Reçus ce jeudi matin à Matignon par Jean Castex, Martine Aubry, maire de Lille, et Damien Castelain, président de la MEL, ont fait un point d’étape avant éventuellement de passer en vigilance maximale dans dix jours.

« Nous avons demandé au premier ministre, qui l’a accepté, de nous laisser encore dix jours pour voir si les mesures prises par le gouvernement, comme la fermeture des bars dès 22 heures​, font baisser le taux d’incidence dans la métropole. Si cela n’était pas le cas, nous serions amenés à reparler de mesures complémentaires avec le premier ministre » a reconnu Martine Aubry ce jeudi à la sortie de Matignon.

Fermeture des bars et restaurants si la situation ne s’améliore pas dans dix jours

Placée en vigilance renforcée depuis le 24 septembre, la métropole lilloise a des taux d’incidence élevés qui pourrait la faire passer en vigilance maximale, comme l’agglomération d’Aix-Marseille et la Guadeloupe, d’ici le 10 octobre. Si la situation ne change pas, bars et restaurants fermeront leurs portes.

« Je suis extrêmement inquiète de la situation notamment dans les Ehpad. Nous allons tout faire avec le président de la métropole pour continuer à communiquer et dire aux gens que ça devient très grave. Respectons les règles pour éviter la fermeture des bars et restaurants », a martelé la maire de Lille. Le compte à rebours est lancé dans la métropole lilloise.