Coronavirus à Lille : L’Institut Pasteur estime avoir trouvé un médicament efficace contre le Covid-19

SANTE Des chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille estiment avoir trouvé un médicament déjà sur le marché et efficace contre le Covid-19 parmi les 2.000 testés depuis cinq mois

Gilles Durand

— 

La façade de l'Institut Pasteur de Lille.
La façade de l'Institut Pasteur de Lille. — B. Grossmann / IPL
  • Des chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille ont confirmé à 20 Minutes avoir trouvé une molécule efficace pour un traitement contre le Covid-19.
  • Ce médicament, dont le nom reste secret, a subi des tests in vitro très poussés depuis le mois de juin.
  • Il reste à débloquer 5 millions pour pouvoir mener les derniers essais cliniques.

Le médicament tant attendu ? Des chercheurs de l’institut Pasteur de Lille ont confirmé, ce mardi, à 20 Minutes, avoir trouvé une molécule efficace contre le Covid-19. « Reste à mener un essai clinique pour valider définitivement l’activité antivirale de cette molécule », souligne un membre de l’équipe de recherche.

Selon lui, cette dernière ligne droite peut aller assez vite. « Nous avons besoin de plusieurs centaines de patients pour ces essais », assure-t-il. Mais pour l’instant, c’est l’absence de financement qui constitue un frein. Selon nos informations, il manque cinq millions d’euros et une demande d’aides a été formulée auprès de l’Etat qui « pour l’instant, n’a pas manifesté beaucoup d’intérêt ».

« L’hydroxychloroquine n’a pas résisté sur des modèles complexes »

Car voilà quelques jours que Pasteur a terminé tous ses tests in vitro. « Plusieurs molécules avaient été identifiées fin mai, mais il fallait les expérimenter sur des modèles de plus en plus précis pour connaître leur véritable efficacité sur l’homme », confie le chercheur. Ainsi, l’équipe de recherche est allée jusqu’à reconstituer un poumon artificiel.

Une seule molécule a montré son efficience jusqu’au bout. Et ce n’est pas l’hydroxychloroquine. « Cette molécule est effectivement ressortie positive lors des premiers criblages, mais elle n’a pas résisté sur des modèles plus complexes, ce qui montre les limites de son efficacité clinique », poursuit-il.

Quel est donc ce médicament miracle? Pour l’instant, son nom reste secret. « On veut éviter le marché parallèle et la maîtrise des stocks car c’est un médicament qui existe sur un petit marché actuellement ».

Un test sur environ 2.000 molécules

D’après les chercheurs, « le recul sur ce produit est suffisant pour savoir qu’il peut se montrer efficace avec la posologie normale administrée, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Et les alertes concernant les effets secondaires sont rares ».

La stratégie de Pasteur, en collaboration avec les laboratoires d’Apteeus, spécialisés dans le repositionnement des médicaments, semble donc avoir payé. Ce projet de recherche consistait à tester environ 2.000 molécules pour trouver celles qui pourraient éventuellement servir de traitement, en attendant un éventuel vaccin.

Interrogé en mai par 20 Minutes, le chercheur en virologie, Jean Dubuisson, avait déjà montré son optimisme à trouver assez rapidement une molécule capable d’empêcher les symptômes du Covid-19.