L'Areas condamnée à l'errance dès février

Gilles Durand et Vincent Vantighem

— 

« Dès notre arrivée, nous avons été en conflit avec une habitante du quartier. » Patrick Vigneau, directeur de l'association régionale d'étude et d'action sociale (Areas) auprès des gens du voyage, cache mal un certain désappointement. A la fin du mois, son association devra quitter la rue Herriot, à Moulins, où elle assurait une permanence auprès des 300 familles Roms et des gens du voyage dispersés dans la métropole. Depuis un an, l'Areas sous-louait un local à l'association Saffia. « Cet endroit servait notamment pour distribuer le courrier aux gens du voyage, explique Patrick Vigneau. Il n'était pas adapté pour un si grand nombre de personnes. »

Impossible de savoir pourquoi le bail d'Areas n'a pas été renouvelé . D'autant que l'association est coutumière du fait. En octobre 2007, elle avait déjà dû déménager sa permanence, située à Wazemmes, après plusieurs agressions. « C'est toujours la même histoire, déplore Marie-Christine Staniec-Wavrant, adjointe (PS) à Lille. On amène des difficultés dans des quartiers déjà difficiles. Les riverains ont du mal à comprendre... » En lien avec d'autres associations, la mairie cherche actuellement un nouveau local. ■