Lille : On sait désormais ce qu’il y aura dans la halle G1 de l’ancienne usine Fives Cail

URBANISME Le réaménagement de la plus vaste friche industrielle lilloise avait débuté en 2014

Mikaël Libert

— 

L'ancienne usine Fives Cail, à Lille.
L'ancienne usine Fives Cail, à Lille. — M.Libert/20 Minutes

Ça se précise. La gigantesque friche industrielle que représente l’ancienne usine de Fives Cail, à Lille, se transforme doucement. Une (petite) partie a déjà été réaménagée depuis le lancement des opérations de réhabilitation, en 2014. Pour ce qui concerne la halle G1, un énorme hangar de 1.200 m2, l’aménageur a enfin arrêté ses choix et les travaux vont pouvoir être lancés.

La halle G1 est, à l’échelle de Fives Cail, assez étroite avec ses 12 m de large. Pour autant, sa structure en poutrelles d’acier et briques rouges s’étend sur 96 m de long et culmine à 19 m de haut. Une véritable cathédrale industrielle dont la réhabilitation a été confiée par la Métropole européenne de Lille (MEL) et la ville de Lille​ à l’aménageur Soreli et la société de gestion Keis Reim.

Du manger, du boire et du sport

Le cahier des charges imposait une mixité de fonctions et l’obligation de créer un rez-de-chaussée animé, notamment en raison de la position centrale du bâtiment dans la friche. D’où l’appel à projet lancé par l’aménageur avec pour seul critère de coller aux thèmes du lieu : « la production dans la ville, l’alimentation saine, le sport, la culture et les nouveaux usages ».

Il s’agira donc de « développer dans la nouvelle Halle G1 […] une ferme urbaine, une salle d’escalade, une brasserie artisanale, un bar à jus et un espace yoga », détaille la société de gestion. La brasserie sera installée au rez-de-chaussée tandis que le bar à jus se trouvera à l’étage. Les deux endroits seront donc ouverts au public et proposeront des produits locaux, notamment la production issue des serres agricoles qui seront exploitées au dernier étage. La hauteur de la halle est particulièrement adaptée pour accueillir une salle d’escalade. On nous promet un mur d’escalade de 15 m et la possibilité de « faire de la voie avec cordes ».

Attendez un peu avant de vous précipiter car, si le calendrier est fixé, l’ouverture ne sera pas pour tout de suite. Le permis de construire sera déposé en fin d’année pour un début de chantier espéré fin 2021. Et si tout se passe comme prévu, l’endroit devrait pouvoir accueillir ses premiers visiteurs fin 2022, début 2023.