Nord : La ville d’Hautmont reprend l’organisation (et les comptes) du marché de Noël

ANIMATION Le nouveau maire d’Hautmont a décidé de reprendre l’organisation du marché de Noël en régie municipale, faute de justificatifs pour les subventions publiques

Gilles Durand

— 

Illustration d'un marché de Noël.
Illustration d'un marché de Noël. — Romain Doucelin / SIPA
  • Le nouveau maire d’Hautmont, Stéphane Wilmotte, a décidé de reprendre en main le marché de Noël.
  • Ce marché de Noël est l’un des plus beaux de la région.
  • L’association qui organisait cet événement n’a pas été en mesure de présenter de justificatifs comptables.

Pas de cadeaux pour les organisateurs du marché de Noël d’Hautmont, dans le Nord. Le nouveau maire (DVD), Stéphane Wilmotte, a décidé de reprendre en main l’événement phare de la commune, considéré comme un des plus beaux marchés de la région. En cause, un manque de transparence dans les comptes.

C’est par le biais d'un communiqué que la ville d’Hautmont a annoncé, la semaine dernière, son intention de maintenir son marché de Noël en décembre. Quelques jours plus tôt, dans le Pas-de-Calais, Arras – autre ville réputée pour son marché – avait jeté l’éponge, à cause des mesures sanitaires liées au Covid-19.

Subvention annuelle de 778.000 euros

Lors des précédents mandats, cette manifestation baptisée « Hautmont, capitale de Noël », avait lieu dans le cadre d’une convention conclue entre la mairie et le Comité d’organisation foire corso. Cette association, créée en 1993 et qui organisait aussi un autre évènement culturel « Hautmont Belle-Ile », bénéficiait ainsi d’une subvention municipale annuelle de 778.000 euros.

Après son élection, en juin, Stéphane Wilmotte a demandé « les éléments comptables permettant à la commune de procéder au versement de la subvention visant à compenser les obligations de service public liées à ces deux manifestations ». En vain. Selon la mairie, « le Comité a indiqué, le 11 août, qu’il n’était pas en mesure de fournir les justificatifs des prestations effectuées par la société belge Tour de Sites, prestataire titulaire du marché public lancé par le Comité ».

Reprise de l’organisation en régie

Le maire a donc décidé de reprendre l’organisation en régie. « D’autant qu’il va falloir revoir l’événement en raison des contraintes sanitaires », précise la mairie. L’autre manifestation pourrait aussi revenir dans le giron municipal. Décision sera prise d’ici à la fin de l’année.

L’affaire est-elle pour autant close ? Par forcément. Interrogée par 20 Minutes, la ville ne souhaite pas faire de commentaires sur les suites, éventuellement judiciaires, données à ce mystère. « Nous allons faire toute la lumière sur l’absence de justificatifs », se contente de souligner la mairie. Quitte à provoquer un règlement de comptes entre le fils, Stéphane Wilmotte, et son père, Joël Wilmotte, l’ancien maire ?