Quand Les résidences font les frais de pannes de chauffage

— 

Ça leur fait chaud au coeur. Privés de chauffage depuis Noël, les habitants du Pacot, à Lambersart, ont enfin été dépannés hier. La chaudière centrale, qui alimentait les 240 logements touchés, a repris du service. « La pièce a été changée et nos relevés indiquent un réchauffement dans les quatre résidences touchées », détaille CMH, le bailleur. Pour les habitants, qui avaient reçu temporairement des chauffages d'appoint, c'est le soulagement. « Cela varie en fonction des étages, mais petit à petit la température remonte », confirme Simon Verhaeghe, qui habite la résidence des Mésanges.

Même mésaventure à Lens, dans le quartier de la Grande-Résidence : une fuite sur le réseau a privé de chaleur 1 800 appartements dans la nuit de vendredi à samedi. « Nos équipes ont réalisé les derniers travaux dimanche soir et la situation est maintenant rétablie », assure l'opérateur en charge du chauffage, Dalkia. « Les fréquents épisodes de gel ont fragilisé le réseau, surtout que celui-ci est en place depuis trente ans », expliquait hier Laurent Dal, de Pas-de-Calais Habitat. Lequel compte bien sur la rénovation urbaine pour remplacer une installation jugée « en fin de vie ». En attendant, le froid n'a pas refroidi tout le monde. A Béthune, 1 400 élèves du lycée André-Malraux ont été renvoyés chez eux jusqu'à mercredi, en raison d'une panne de chauffage.

E. L.