La poche de Dunkerque ramène son char

— 

Un char d'assaut de l'armée française de la Seconde Guerre mondiale est en train d'émerger petit à petit d'une plage de la côte d'Opale, à Camiers. A marée basse, l'engin affleure pour l'instant de 20 cm au-dessus du sable de la plage Sainte-Cécile, à environ 200 m du rivage. Même s'il est dépourvu de sa tourelle, les spécialistes ont pu l'identifier : c'est un char d'assaut léger Hotchkiss H35, dont il ne resterait plus que trois ou quatre exemplaires, a précisé le secrétaire de la mairie de Camiers, Jean-François Defleury. Sa présence serait un vestige de la défense par les Alliés de la « poche de Dunkerque » (mai-juin 1940) qui permit l'évacuation en Angleterre par la mer de quelque 330 000 soldats encerclés par les Allemands. Un désensablement total est à l'étude.

AFP