Trafic de drogue à Lille : Saisie record dans le cadre de l’opération nationale lancée mardi

SANCTIONS La généralisation de l’amende sanctionnant les consommateurs de stupéfiants a été accompagnée d’une série d’opérations de police sur tout le territoire national

Mikaël Libert

— 

Illustration d'une saisie de drogue.
Illustration d'une saisie de drogue. — M.Libert / 20 Minutes

Depuis le 16 juin, les adeptes lillois de la fumette, de la snifette et autres drogues sont susceptibles d’écoper d’une amende de 200 € s’ils se font attraper par la police. Le dispositif avait par ailleurs été expérimenté dans les villes de Rennes, Créteil et Marseille. Ce mardi, la «  forfaitisation de l’usage de stupéfiant » a été généralisée à l’ensemble du territoire national. Pour marquer le coup, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, avait demandé que soient organisées des opérations de police coordonnées dans de nombreuses régions, dont les Hauts-de-France.

Il s’agissait en quelque sorte d’un lancement de produit à l’échelle nationale. Pour Gérald Darmanin, il fallait que cette nouvelle sanction contre les usagers de stupéfiants, initiée par Nicole Belloubet en 2018, soit connue de tous. Mardi soir, les policiers sont donc allés taper fort dans les quartiers connus pour abriter des trafics. A Lille, ce sont sans surprise les quartiers de Wazemmes, Faubourg de Béthune, boulevard de Metz et, plus généralement Lille-Sud, qui ont été ciblés.

La plus belle saisie au niveau national

Au cours de ces trois opérations, « 54 infractions [ont été] relevées, qui ont donné lieu à 5 interpellations pour trafic ou détention de produits stupéfiants, à des amendes forfaitaires », assure la préfecture du Nord. Mieux, les policiers ont pu saisir « 1,2 kg de cannabis et 2 armes ». La prise la plus importante de la soirée sur l’ensemble des opérations menées au niveau national qui ont abouti à la saisie de 4 kg de stupéfiants.

Quelques jours plus tôt, la BAC du Nord avait déjà fait une descente dans un point de deal connu à Lille-Sud. Les policiers avaient interpellé trois personnes et mis la main sur « 90 g d’héroïne, 20 g de cocaïne et 3.490 € en avoirs ainsi qu’une arme et des munitions » a ajouté la préfecture du Nord.