Nord : Le port du masque n’est plus obligatoire pour les cyclistes et les joggeurs

RETROPEDALAGE La préfecture du Nord revient sur sa décision d’obliger le port du masque à tous sans distinction dans la métropole lilloise

Gilles Durand

— 

Illustration de cyclistes masqués.
Illustration de cyclistes masqués. — Jacques Witt / SIPA

La mesure avait été vivement contestée. L’obligation du port du masque pour les cyclistes et les joggeurs a finalement été retirée, ce vendredi, par la préfecture du Nord. Dans un communiqué, le préfet, Michel Lalande, annonce « accorder une tolérance aux cyclistes et aux personnes qui se livrent à une activité physique » dans la métropole lilloise. C’était déjà le cas dans des villes comme Paris ou Bruxelles.

« Le port du masque doit devenir un réflexe »

Le retrait de cette mesure fait suite aux menaces d'actions en justice de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), d’autres villes, en France ayant pris la même décision d’imposer le masque au vu de l’évolution des indicateurs sanitaires démontrant une recrudescence de la circulation du Covid-19.

Néanmoins, cette décision préfectorale peut encore évoluer. « Elle pourra faire l’objet d’une révision en fonction de l’évolution des indicateurs départementaux, annonce le préfet du Nord. Le port du masque doit devenir un réflexe aussi longtemps que le département sera concerné par la circulation du virus ».

Obligatoire dans certaines rues

Dans le Nord, le masque est obligatoire aux abords des établissements scolaires, dans les marchés publics de plein air, les plages des lacs et plans d'eau autorisés à la baignade, les galeries commerciales, les brocantes, les espaces verts urbains.

Dans les communes de la métropole européenne de Lille, le port du masque reste également obligatoire dans certaines rues, dans les zones piétonnes et les zones de circulation limitée à 20 km/h.