« Le maire d'Hénin a déréglé la machine »

Recueilli par Vincent Vantighem - ©2008 20 minutes

— 

Pourquoi avez-vous demandé à Martine Aubry de prendre position sur les troubles politico-financiers à Hénin-Beaumont ?

Car, en sa qualité de première secrétaire du Parti socialiste, elle est comptable du comportement de tous les élus socialistes. Y compris de celui de Gérard Dalongeville, le maire d'Hénin-Beaumont. Celui-ci n'a pas hésité, la semaine dernière, à faire le tour des kiosques pour acheter tous les exemplaires de Nord-Eclair car un article le mettait en cause.

En êtes-vous sûr ?

On respecte la présomption d'innocence. Mais nous avons très vite su qui a acheté les journaux. C'est un bis repetita. En août, 250 exemplaires avaient déjà disparu. En prévision de cette nouvelle exclusivité sur les soupçons de fraude, nous étions donc passés à 500 journaux. A 9 h 30, il n'était plus possible de s'en procurer un...

Qu'attendez-vous de Martine Aubry ?

Qu'elle et le Parti socialiste prennent officiellement position sur cette affaire. Gérard Dalongeville a déréglé la machine. Elle doit lui réclamer des comptes pour que ce genre de chose ne se reproduise plus. Le droit à l'information des citoyens est le coeur même de notre métier.