Coronavirus dans le Nord : Le département dépasse le seuil de vigilance

EPIDEMIE La barre symbolique de dix nouveaux cas confirmés pour 100.000 habitants a été franchie dans le département du Nord

Mikaël Libert

— 

Un patient venu pour un test PCR,
Un patient venu pour un test PCR, — T. Gagnepain / 20 Minutes

Depuis ce vendredi, le département du Nord est en vigilance en raison de l’augmentation du nombre de cas de coronavirus. Selon les données de Santé publique France, le taux d’incidence vient de dépasser les dix nouveaux cas pour 100.000 habitants.

Le taux d’incidence correspond au nombre de tests positifs au Covid-19 (PCR SARS-CoV-2) rapporté à une population de 100.000 habitants sur une période de sept jours. Dans le Nord, ce taux est désormais de 10,7 pour la période du 14 au 20 juillet. Depuis le début du mois de juillet, le taux ne fait qu’augmenter.

Huit départements en vulnérabilité modérée ou élevée

Les départements où le taux d’incidence dépasse 10 se trouvent tous dans la moitié nord du pays. Quatre départements de région parisienne, le Haut-Rhin, les Vosges, le Finistère sont en vigilance. En Mayenne, le taux d’incidence est de 83,2 ce qui le place en état de vulnérabilité élevée.

Dans le Nord, les autorités insistent pour que les habitants portent le masque dans les lieux publics clos et respectent scrupuleusement les gestes barrière. Des recommandations d’autant plus importantes que l’épidémie est en train de frapper à nouveau durement nos voisins belges.

De l’autre côté de la frontière, il a en effet été constaté une augmentation de 91 % des cas de Covid-19 au cours de la période du 13 au 19 juillet. Le centre de crise belge a aussi annoncé le décès d’une fillette de trois ans des suites de la maladie. Pour tenter d’endiguer la propagation, la Belgique a décidé de durcir les mesures, rendant notamment obligatoire le port du masque dans « tout endroit à forte fréquentation », y compris les rues commerçantes.