Pas-de-Calais : Au moins 125 migrants secourus en mer en cinq jours

IMMIGRATION Les tentatives de traversées de migrants pour rejoindre la Grande-Bretagne se sont multipliées

Mikaël Libert

— 

Pour la seule journée de mercredi, 36 migrants ont été secourus en Manche (illustration).
Pour la seule journée de mercredi, 36 migrants ont été secourus en Manche (illustration). — Marine nationale
  • Mercredi, 36 migrants ont été secourus alors qu’ils tentaient de traverser la Manche.
  • En cinq jours, ce sont 125 migrants qui ont été récupérés en mer.
  • Dimanche, une cellule franco-britannique de lutte contre les passeurs a été créée.

Entre mardi soir et mercredi matin, trente-six migrants, répartis dans trois embarcations, ont été secourus dans le détroit du Pas-de-Calais, au large de Calais, alors qu’ils tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord (PREMAR).

Mardi soir, vers 23 h 15, une embarcation de migrants a contacté le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) pour demander une assistance, a rapporté la préfecture maritime dans un communiqué.

Trois interventions au cours de la matinée

Cette embarcation, tombée en panne moteur et à bord de laquelle se trouvaient 19 personnes, a été récupérée vers 3 h 13 du matin, mercredi. Peu avant 10 h, les migrants ont été débarqués à Boulogne-sur-Mer où ils ont été pris en charge par les pompiers et la police aux frontières (PAF).

Toujours dans la matinée de mercredi, à 7 h 15, la vedette de la gendarmerie maritime a repêché neuf migrants qui faisaient route vers la Grande-Bretagne à bord d’un canot. L’alerte avait été donnée par un navire de commerce qui avait aperçu l’embarcation au large de Calais.

Mercredi matin encore, vers 6 h 30, c’est le navire de passagers Seaways qui a signalé la présence d’une troisième embarcation en panne, toujours au large de Calais, avec huit personnes à bord. Ces derniers ont été secourus par une vedette des Sauveteurs en mer peu avant 8 h du matin.

Une cellule franco-britannique de lutte contre les passeurs

Selon un décompte réalisé par 20 Minutes, depuis samedi, ce ne sont pas moins de 125 migrants répartis dans 14 embarcations qui ont été récupérés par les secours français alors qu’ils tentaient de traverser la Manche.

Notons aussi que dimanche, à Calais, le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait signé avec son homologue britannique, Priti Patel, une convention créant « une cellule franco-britannique de renseignement » basée à Coquelles. Composée de six policiers français et de six policiers britanniques, cette cellule aura pour vocation de lutter contre les passeurs de migrants.