Nord : L’enseigne historique Phildar, en difficulté, a été placée en procédure de sauvegarde

ECONOMIE Spécialisée dans le fil à tricoter, l’enseigne Phildar a été placée sous la protection de la justice pour pouvoir poursuivre son activité

Gilles Durand

— 

L'usine Phildar à Neuville-en-Ferrain, dans le Nord.
L'usine Phildar à Neuville-en-Ferrain, dans le Nord. — Google Maps

C’est un pan de l’histoire du textile qui se fissure. La société Phildar, dont le siège social se situe à Neuville-en-Ferrain, dans le Nord, a été placée en procédure de sauvegarde, le 1er juillet, par le tribunal de commerce de Lille Métropole, a-t-on appris, mercredi.

Dans un communiqué, l’entreprise, plus que centenaire, assure que « cette procédure lui permet de poursuivre son activité commerciale sans interruption et de façon tout à fait normale », soulignant que « les commandes des clients seront toutes honorées ».

Mouvements sociaux et crise du Covid

L’entreprise connaît des difficultés financières, comme l’avoue Éric Vandendriessche, le patron de Phildar : « Après les difficultés d’activité dues aux mouvements sociaux de la fin d’année 2019, la crise du Covid a été un puissant révélateur : ce qui fonctionnait, fonctionne encore mieux, ce qui était difficile l’est encore plus ».

« Ces facteurs ont considérablement marqué l’activité de l’entreprise, et entamé ses réserves », précise encore la direction.

Spécialisée dans le fil à tricoter, la société « se trouve dans l’obligation de se placer sous la protection du tribunal de commerce » pour « engager un plan de réorganisation afin d’assurer sa pérennité ».