Nord: Soupçonné d'avoir tenté de tuer son ex-femme au couteau sous les yeux de son fils

FAITS DIVERS Un quadragénaire, soupçonné d’avoir agressé son ex-femme près de Lille, a été interpellé le lendemain, à l’autre bout de la France

Gilles Durand

— 

Illustration de la police.
Illustration de la police. — Clément Follain / 20 Minutes
  • Vendredi après-midi, une femme était agressée au couteau, dans sa voiture et devant son fils, par un homme.
  • Un suspect était identifié par la sûreté urbaine de Lille comme l’ancien mari de la victime et a été interpellé, le lendemain, à Perpignan devant son domicile.

Soupçonné d’une agression près de Lille, il est interpellé à Perpignan. Les policiers de la sûreté urbaine de Lille ont rapidement résolu une affaire de tentative de meurtre. Vendredi, en début d’après-midi, la police est informée d’une attaque au couteau à Wattignies, dans le Nord.

Lorsque les policiers arrivent, ils découvrent une femme de 33 ans gravement blessée à l’abdomen. « Alors que la femme se trouvait dans sa voiture en compagnie de son fils âgé de 10 ans, un homme est entré dans le véhicule pour lui asséner plusieurs coups de couteau. C’est l’intervention d’un témoin, alerté par des hurlements, qui a fait fuir l’agresseur, à pied », raconte une source proche du dossier.

Ancien mari de la victime

La victime, qui présente cinq plaies sur le ventre, est transportée d’urgence au centre hospitalier de Lille pour y être opérée le soir même. Sur place, les enquêteurs de la sûreté urbaine identifient rapidement l’agresseur comme son ancien mari. Des investigations sont également nécessaires pour déterminer son dernier domicile, à Perpignan.

Le suspect, âgé de 43 ans, est interpellé, dès le lendemain, samedi après-midi, devant chez lui par des policiers locaux. « La perquisition de son logement a permis de retrouver des armes de poing factices, des menottes et plusieurs couteaux », poursuit une source.

Ce lundi, il était encore en garde à vue à Perpignan avant d’être déféré devant le procureur. Une information judiciaire pour tentative d’homicide ayant été ouverte à Lille, le quadragénaire doit être transféré dans le Nord pour être mis en examen. Il risque aussi d’être placé en détention provisoire au vu de la gravité des faits.