Déconfinement dans le Nord-Pas-de-Calais : Le préfet autorise l’ouverture de certaines plages à condition de ne pas lézarder

DECONFINEMENT Vingt-cinq communes du littoral du Nord-Pas-de-Calais ont reçu l’autorisation de rouvrir leurs plages

Mikaël Libert

— 

Une plage de la côte d'opale (illustration).
Une plage de la côte d'opale (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

« Vamos a la playa ». Pour ce week-end déconfiné qui s’annonce ensoleillé, les habitants du Nord auront enfin une alternative aux jardins, forêts et autres centres-villes pour aller se dégourdir les jambes. En effet, les préfets des deux départements ont annoncé qu’ils autorisaient l’ouverture de certaines plages. Mais il y a un « mais ». Explications.

C’était une décision attendue fébrilement par les élus locaux du littoral nordiste et elle est tombée. Jeudi pour le Nord, et ce vendredi pour le Pas-de-Calais. Dans une région Hauts-de-France désespérément rouge sur la carte de France du déconfinement, les plages demeuraient interdites au public, à l’instar des parcs et jardins. Le gouvernement avait cependant laissé aux préfets la possibilité d’accorder des dérogations aux maires qui en faisaient la demande. Ce fut le cas, par exemple, à Lille où le parc de la Citadelle est de nouveau accessible au public.

Promenade et sport individuel

Ainsi, dès samedi, les communes nordistes de Bray-Dunes, Dunkerque, Grand-Fort-Philippe, Gravelines, Leffrinckoucke et Zuydcoote pourront rouvrir leurs plages. Les plaisanciers pourront aussi retrouver le grand large à partir des ports de Dunkerque et Gravelines. Le préfet a cependant posé des conditions pour profiter du sable fin. Ce sera uniquement « pour la promenade, les activités sportives individuelles dès lors qu’elles ne donneront pas lieu à des rassemblements de plus de 10 personnes », est-il écrit dans le décret.

Pour le Pas-de-Calais, l’autorisation vaut pour les communes de Cucq, Le Touquet, Berck, Merlimont, Camiers, Boulogne-sur-Mer, Le Portel, Audinghen/Tardinghen, Wimereux, Saint-Etienne-au-Mont, Equihen Plage, Dannes, Neufchatel-Hardelot, Wissant, Sangatte, Oye Plage, Calais, Escalle et Marck. En plus des mesures identiques dans le Nord, le préfet du Pas-de-Calais a imposé une amplitude horaire de 8h à 21h pour flâner en bord de mer.

Concrètement, pas question de squatter le bord de mer pour faire bronzette ou pique-niquer. La construction de châteaux de sable n’est pas non plus considérée comme une activité sportive. En revanche, rien de vous empêche de faire une randonnée pédestre entre Zuydcoote et Dunkerque les pieds dans l’eau avant de manger un cornet de frites à emporter.

Les représentants de l’Etat insistent sur le fait que ces autorisations sont « précaires » : « Si des débordements sont constatés, le préfet sera amené à revenir sur cette dérogation ». Il est aussi rappelé qu’enfreindre les règles de l’arrêté préfectoral est passible d’une amende de 135 euros. Ceci étant dit, « vamos a la playa ».