Déconfinement à Tourcoing : La photo d’enfants assis dans un carré à l’école provoque l’émoi

CONTEXTE Une photo, publiée sur Twitter par un journaliste, montre la distanciation sociale à l’école matérialisée par des élèves invités à rester dans leur case

Gilles Durand

— 

Les photos de l'école de Tourcoing, diffusées sur Twitter.
Les photos de l'école de Tourcoing, diffusées sur Twitter. — 20 Minutes
  • Une photo, prise mardi dans la cour de récréation d’une école de Tourcoing, dans le Nord, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux.
  • On y voit des enfants de 4 ans assis pour la plupart par terre à l’intérieur d’un carré délimitant leur espace de jeu pendant la récréation.
  • "C’est un dispositif cohérent avec le protocole national chargé de garantir des conditions d’accueil convenables face au Covid-19", estime le rectorat.

Sur la photo, on voit des enfants. La plupart sont assis, chacun dans son carré tracé par terre. L’image, prise mardi dans la cour de récréation d’une école de Tourcoing, dans le Nord, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. A tel point que certains internautes se demandaient si elle était réelle, tant elle semblait surréaliste.

Eh bien, oui. La photo n’est pas un montage, ni une fake news. Il s’agit bien d’enfants de maternelle, âgés d’environ 4 ans, qui effectuaient leur rentrée scolaire, le mardi 12 mai, après presque deux mois de confinement. Les écoles ont dû adapter leur fonctionnement aux nouveaux protocoles sanitaires liés à l’épidémie de coronavirus. Voilà le résultat. Mais une image fixe cache parfois une autre réalité.

Reportage organisé avec la mairie de Tourcoing

A l’origine, cette photo a été prise par le journaliste de BFMTV Lionel Top lors d’un reportage organisé avec la mairie de Tourcoing. Il l’a ensuite publiée sur Twitter avec deux autres clichés illustrant cette rentrée.

Un de ces clichés montre aussi des enfants à qui on demande de s’asseoir sur une croix jaune dessinée au sol pour attendre à distance. Tout aussi anxiogène que la première, mais peut-être moins spectaculaire.

L’auteur explique le contexte de sa photo : « Il s’agit de la récréation. Les classes y vont chacune leur tour. L’institutrice accompagne les enfants, qui doivent s’installer dans un des carrés. C’est un espace de jeu qui marque la distanciation. L’institutrice leur demandait de sauter tous ensemble en même temps, par exemple. Ils ne sont pas punis et je n’avais pas l’impression qu’ils le vivaient mal. Mais c’était triste à voir. »

« Pour des maternelles, il est nécessaire de matérialiser l’espace »

Une tristesse partagée par les enseignants. « Ils ne sont pas convaincus par ce dispositif », précise Lionel Top. Le rectorat de Lille, de son côté, défend l’initiative de l’école : « C’est un dispositif cohérent avec le protocole national chargé de garantir des conditions d’accueil convenables face au Covid-19. Pour des enfants de maternelle, il est nécessaire de matérialiser l’espace pour pouvoir expliquer comment garder ses distances de sécurité. »

Une chose est sûre, les enfants vont devoir s’habituer à rester dans leur case à la récréation, car ce dispositif est destiné à perdurer. « Le protocole pourrait évoluer en fonction de l’évolution de la crise sanitaire, mais nous ne savons pas si ce sera le cas d’ici à juillet », reconnaît le rectorat.