Coronavirus à Lille : Les missions parfois insolites des militaires de l’opération Résilience

CORONAVIRUS L’armée avait été appelée en renfort par le chef de l’Etat dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus

Mikaël Libert

— 

Des militaires de l'opération Résilience à Lille.
Des militaires de l'opération Résilience à Lille. — M.Libert / 20 Minutes
  • L’opération militaire Résilience a été lancée fin mars par Emmanuel Macron.
  • L’armée apporte son soutien dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus.
  • Dans les Hauts-de-France, le rôle des soldats est essentiellement logistique.
  • Ils effectuent néanmoins parfois des missions plus insolites.

Le 25 mars dernier, à Mulhouse, le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé le lancement de l'opération Résilience. Il s’agissait de mettre à contribution l’armée dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Partout sur le territoire, les soldats affectés à l’opération effectuent des missions axées sur trois volets : logistique, protection et sanitaire. Dans les Hauts-de-France, elles peuvent prendre un aspect parfois plus insolite.

Transport de masques et de gel hydroalcoolique par les militaires de l'opération Résilience.
Transport de masques et de gel hydroalcoolique par les militaires de l'opération Résilience. - M.Libert / 20 Minutes

Ce lundi matin, devant le siège de l’Agence régionale de santé (ARS), à Lille, de gros camions militaires stationnaient en double file. Postés aux alentours, des soldats en armes sécurisaient la zone, l’œil aux aguets. Au centre de toutes ces attentions, plusieurs palettes chargées de cartons comportant des inscriptions en chinois. « Il y a environ 300.000 masques chirurgicaux et 2.300 litres de gel hydroalcoolique provenant de dons. Tout sera convoyé dans la journée par les militaires vers les hôpitaux de Dunkerque, Saint-Omer et Lille », explique Etienne Champion, directeur général de l’ARS des Hauts-de-France. Depuis le début de l’opération Résilience, l’armée a déjà transporté un million de masques et dix tonnes de gel pour le compte de l’ARS.

Linge, yoga militaire et nettoyage bio

Si le transport de ce type de matériel constitue l’essentiel de l’activité logistique des militaires de Résilience, ils aident parfois où on les attend moins. « Pour le centre hospitalier de Lille, par exemple, nous nous occupons des chargements de linge. Ça permet de les délester de cette tâche », assure Christophe Launois, général adjoint engagement à la zone de sécurité et de défense Nord.

Transport de masques et de gel hydroalcoolique par les militaires de l'opération Résilience.
Transport de masques et de gel hydroalcoolique par les militaires de l'opération Résilience. - M.Libert / 20 Minutes

Parmi les missions plus insolites, il y a aussi ce que le général appelle le yoga militaire : « C’est une technique d’optimisation du potentiel qui est habituellement destinée aux soldats revenant de théâtres d’opérations extérieures et qui les aide à maîtriser leur stress », détaille l’officier supérieur. Dans le cadre de Résilience, cette technique est dispensée lors de séances hebdomadaires à l’hôpital de Douai à la demande des personnels soignants.

Au sein d’entreprises ou de collectivités, des militaires très spécialisés interviennent pour donner des formations au « bio nettoyage ». « Ce sont des experts du NRBC, comme nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique. Ils savent les endroits sur lesquels les agents biologiques se déposent le plus fréquemment et qu’il faut donc nettoyer. Ils expliquent leurs techniques et donnent des conseils », poursuit le général. Du bon sens en grande partie, « que l’on prend peut être avec davantage de sérieux quand il est exposé par des soldats en uniforme », plaisante Christophe Launois.