Coronavirus : L’épidémie de Covid-19 a fait grimper le taux de mortalité de 15 % dans les Hauts-de-France

DECES L’Insee vient de publier des statistiques concernant le taux de mortalité dans la région Hauts-de-France pendant en lien avec l’épidémie de coronavirus

Gilles Durand
— 
Illustration d'un cercueil.
Illustration d'un cercueil. — Maxime Le Pihif/SIPA

L’Oise très touché par la mortalité, le Pas-de-Calais quasiment pas. Entre le 1er mars et le 6 avril, période épidémique liée au coronavirus, la région Hauts-de-France dénombre 6.870 décès, selon des statistiques de l'Insee, dévoilées ce jeudi. Si on compare les décès de 2020 à la moyenne des cinq dernières années, leur progression représente une augmentation de 15 %.

La région se trouve dans la funeste moyenne nationale. Ce sont l’Île-de-France et le Grand-Est qui sont les plus touchés avec respectivement + 71,8 % et + 54,6 % par rapport à 2019. Les Hauts-de-France se placent en 5e position derrière Mayotte (+ 30,1 %) et la Bourgogne-Franche-Comté (+ 19,9 %).

Dans l’Oise, 975 décès enregistrés

Très tôt concerné par l’épidémie, l’Oise est le département qui enregistre la plus forte augmentation des décès au sein des Hauts-de-France : 975 décès enregistrés contre 635 en 2019, soit une progression de + 53,5 %. « C’est dans ce département que sont apparus les premiers cas de Français touchés par le Covid-19 », rappelle l’Insee.

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de décès progresse également dans les quatre autres départements, mais à des rythmes très différents. L’Aisne affiche une augmentation de la mortalité de 38,2 % par rapport à 2019. Dans la Somme, cette progression est de 26,1 %. Dans le Nord, elle est de 15,4 % et de seulement 3,2 % dans le Pas-de-Calais.