Coronavirus : « Le prix des meilleurs footballeurs ne devrait pas baisser », estime le président du Losc

FOOTBALL Dans une interview à l'AFP, le président du Losc, Gérard Lopez, pense que l’incidence financière du coronavirus sur football ne devrait pas concerner les meilleurs joueurs

G.D. avec AFP

— 

Gérard Lopez, président du club de football du Losc.
Gérard Lopez, président du club de football du Losc. — Franck Fife / AFP
  • Le président du Losc, Gérard Lopez, doute qu’il y ait « un méga transfert » cet été.
  • Il estime que l'incidence financière de la pandémie de coronavirus sur le monde de football ne devrait pas concerner les meilleurs joueurs.
  • Il assure que son club, le Losc, n'est pas dépendant du trading et du marché des transferts.

Il reste confiant pour l’avenir de son club de foot de Lille. Le président du Losc, Gérard Lopez, a estimé, auprès de l’AFP, que l’éventuelle baisse des prix lors du prochain mercato après la pandémie de coronavirus et son incidence financière sur le monde de football, ne devrait pas concerner les meilleurs joueurs, même s’il doute qu’il y ait « un méga transfert » cet été.

Selon Gérard Lopez, « le marché qui va souffrir le plus, c’est par exemple un joueur de 26/28 ans qui est très bon, mais qui n’est pas un "crack" ». Mais il se dit incapable de « déterminer cette déflation à l’avance ».

« Les clubs riches se battront pour recruter ces pépites »

En revanche, il estime que « le prix des meilleurs joueurs ne devrait pas baisser, car les clubs riches se battront pour recruter ces pépites », car « il n’y a pas beaucoup de joueurs qui en font partie ». « Je ne pense pas qu’il y aura un méga transfert à 130 ou 150 millions d’euros cet été, même si on n’est pas à l’abri d’une surprise », assure-t-il.

Concernant son club, le président du Losc reconnaît avoir reçu « trois offres fermes sur les deux dernières semaines, dont deux d’Angleterre ». « Je pense qu’une éventuelle baisse des prix ne pénalisera pas le Losc, car nous avons des jeunes joueurs avec beaucoup de potentiel qui sont très demandés. Il n’y a que trois ou quatre joueurs qui devraient partir, pas dix, donc ça n’influera pas sur notre mercato », indique Gérard Lopez.

Ce dernier affirme que le club « n’est pas dépendant du trading ». « On a fait la Ligue des champions cette saison, précise-t-il. On a réalisé un très bon dernier mercato d’été et on a fait une année record en termes de marketing et de billetterie. »