Coronavirus : Pas de concours mais des admissions sur dossier dans les Instituts d’études politiques

ENSEIGNEMENT Faute de pouvoir organiser les concours dans les sept écoles du réseau Science Po, les postulants seront admis sur dossier. Les modalités ont été finalement définies

Mikaël Libert
— 
L'entrée de Science Po Lille.
L'entrée de Science Po Lille. — Google Maps

Concours de circonstances. En raison du confinement pour endiguer l’épidémie de coronavirus, les sept écoles du réseau Sciences Po ont modifié la procédure d’admission des futurs étudiants. Début avril, il avait été annoncé que le concours d’entrée en première année était annulé par la force des choses, remplacé par un examen sur dossier. Restaient les modalités à définir.

S’il n’y avait pas eu le coronavirus, les candidats à un cursus dans l’une des écoles Sciences Po de France (Aix, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse, St-Germain-en-Laye) auraient dû passer leur concours samedi. Puisque le confinement est prévu pour durer jusqu’au 11 mai, les épreuves écrites d’admission ont bien évidemment été annulées.

Pas de report mais une annulation du concours

Annulées et non reportées. Lors d’une réunion, les membres du conseil d’administration des sept écoles ont entériné le fait qu’il n’y aurait pas de concours cette année. Celui-ci sera remplacé « par une procédure exceptionnelle d’admission sur dossier », a-t-il été précisé dans un communiqué. Les établissements s’engagent par ailleurs à rembourser intégralement les droits d’inscription au concours.

En absence de concours, se posait alors la question de l’équité de traitement entre les candidats, notamment ceux ayant obtenu le bac en 2019 et ceux qui l’auront en 2020. Pour comprendre de quelle manière les jurys vont fonctionner, Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille, a réalisé une vidéo accessible sur le site internet du réseau ScPo. On sait notamment que le même nombre de places sera réservé aux bacheliers 2019 et 2020. Il sera aussi procédé à un redressement des notes de contrôle continu « destiné à les prendre en compte, non pas de façon absolue, mais relativement aux résultats de la classe », détaille Sciences Po.