Coronavirus : Un maire du Nord fait enlever les bancs publics pour éviter les abus en période de confinement

URBANISME Le maire de La Madeleine, près de Lille, a annoncé, via Twitter, avoir fait enlever les bancs publics de sa commune pour « dissuader certains inconscients de braver les règles du confinement »

G.D. avec AFP

— 

La ville de La Madeleine, près de Lille.
La ville de La Madeleine, près de Lille. — Google Maps

Il avait constaté de nombreux abus malgré les mesures de restriction de déplacement. Le maire de La Madeleine, près de Lille, dans le Nord, a annoncé, ce mercredi, le retrait des bancs publics de la commune pendant toute la durée du confinement pour cause de Covid-19.

« Quand même les amendes ne suffisent pas à dissuader certains inconscients de braver les règles du confinement, il n’y a alors plus qu’une solution : enlever les bancs de l’espace public », a tweeté Sébastien Leprêtre, maire (DVD) de La Madeleine.

Réinstallés après le confinement

« Ils seront évidemment réinstallés quand le confinement aura été levé », a ajouté le maire de cette commune d’environ 21.000 habitants. Contacté par l’AFP, Sébastien Leprêtre a expliqué que cette décision relevait d’une question « de vie ou de mort ».

« Cela fait huit jours que malgré le confinement, des gens viennent prendre le soleil, discuter, se promener…, a-t-il déploré. Face à l’inconscience, nous sommes obligés de prendre des mesures que je n’aurais jamais pensé devoir prendre un jour. »

Au total, une quarantaine de bancs des espaces publics ouverts vont être temporairement retirés par les services de la ville, ceux des parcs et jardins, déjà fermés, n’étant pas concernés.