Coronavirus à Lille : Un groupe Facebook pour éviter le gaspillage alimentaire

ÉPIDÉMIE Faute de pourvoir ouvrir en raison des mesures contre le coronavirus, les restaurateurs ont trouvé une solution pour éviter de jeter leurs stocks de nourriture

Mikaël Libert
— 
Beaucoup de restaurants ont encore des stocks de nourriture (illustration).
Beaucoup de restaurants ont encore des stocks de nourriture (illustration). — ISA HARSIN/SIPA
  • Le passage au stade 3 de l’épidémie de coronavirus a été déclaré samedi soir.
  • Beaucoup de commerces doivent rester fermés, notamment les restaurants.
  • Pour éviter de jeter leurs stocks de produits périssables, les restaurateurs s’organisent.

Eviter le gâchis. Depuis samedi soir, le déclenchement du stade 3 du plan de lutte contre l’épidémie de coronavirus empêche notamment l’ouverture au public des restaurants. Une annonce intervenue brutalement et qui n’a pas permis à ces commerçants d’écouler leurs stocks de nourriture. Pour ne pas avoir à jeter les denrées périssables, des initiatives ont vu le jour, à l’instar de ce groupe Facebook intitulé «  Anti gaspi covid 19 Lille ».

L’annonce par Emmanuel Macron, dimanche, de la fermeture de tous les commerces non essentiels au fonctionnement du pays a pris beaucoup de personnes de court. La plupart des restaurateurs, à Lille comme partout en France, ayant déjà acheté les stocks de denrées pour assurer la semaine à venir. Si le décret publié au journal officiel laisse la possibilité aux professionnels de pratiquer la vente à emporter, beaucoup ne sont pas en mesure de s’organiser pour le faire.

Donner ou vendre, le tout est de se faire connaître

Le groupe Facebook « Anti gaspi covid 19 Lille » compte déjà plus de 5.500 membres alors qu’il n’a été créé que samedi soir. Il a été lancé par Samuel Verbeke, le patron de Sam'Régal, un food truck de burgers. « J’ai créé ce groupe, afin que les amis restaurateurs, artisans puissent vendre, donner ou comme bon leur semble, leurs marchandises. Afin d’éviter les pertes. Et d’éviter les supermarchés », explique-t-il.

L’idée n’est donc pas forcément de donner la marchandise. La page permet aussi de faire connaître les restaurants qui se sont convertis de force à la préparation de plats à emporter. Mais on trouve aussi de tout en termes de denrées périssables. Cela va du stock de frites fraîches aux fruits et légumes. « Pour la viande, on peut encore la congeler. Mais la durée est limitée et on ne sait justement pas combien de temps nous allons devoir rester fermés », déclarait à 20 Minutes un gérant de brasserie du centre-ville de Lille.