Coronavirus : Des adeptes du carnaval de Dunkerque ont bravé les mesures sanitaires

SANTE PUBLIQUE Environ 250 carnavaleux ont défilé, samedi soir, dans les rues de Dunkerque pour célébrer la fin du carnaval, en dépit des consignes sanitaires liées au coronavirus

Gilles Durand

— 

Dunkerque, le 2 mars 2014. Premier jour des trois joyeuses du carnaval avec la bande de Dunkerque qui défile dans les rues du centre-ville avant de participer au lancer de harengs depuis le balcon de l'hôtel de ville.
Dunkerque, le 2 mars 2014. Premier jour des trois joyeuses du carnaval avec la bande de Dunkerque qui défile dans les rues du centre-ville avant de participer au lancer de harengs depuis le balcon de l'hôtel de ville. — M.Libert/20 Minutes

Un dernier chahut, malgré les consignes sanitaires. Le carnaval de Dunkerque, dans le Nord, devait clore sa saison, ce samedi soir, par le traditionnel bal du printemps. Or, comme les précédentes, cette dernière manifestation avait été annulée pour cause de Covid-19.

Néanmoins, environ 250 carnavaleux ont tenu à défiler, ce samedi, entre 23 h et minuit, dans les rues du centre-ville de Dunkerque, bravant les consignes sanitaires de sécurité concernant la propagation du coronavirus.

« Pour oublier tout ça, on fait carnaval »

L’événement n’était pas organisé par les confréries et associations officielles du carnaval, mais son annonce avait été relayée via les réseaux sociaux. « Avec l’ambiance qui règne aujourd’hui, y a vraiment de quoi se foutre une balle dans la tête ! Aussi, pour oublier tout ça, on fait carnaval », racontait l’un des participants à La Voix du Nord.

Le défilé, qui était encadré par un service de police, s’est terminé par le rituel rigodon autour de la statue du célèbre corsaire Jean Bart, sauveur de la ville sous Louis XIV.