Coronavirus à Lille : La ville souhaite rassurer pour le scrutin des municipales

ÉPIDÉMIE La ville de Lille adapte l’organisation des élections municipales à l’épidémie de coronavirus

Mikaël Libert
— 
Des kits anti coronavirus pour les municipales.
Des kits anti coronavirus pour les municipales. — M.Libert / 20 Minutes

La démocratie plus forte que l’épidémie. Ce mercredi matin, la ville Lille présentait les mesures qui seront prises pour le premier tour des élections municipales dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. Les recommandations gouvernementales seront suivies, sans surenchère, pour rassurer les électeurs.

Puisqu’il n’a pas été décidé de reporter les élections municipales, les villes, organisatrices du scrutin, doivent s’adapter. Alors que l’inquiétude règne, on aurait pu penser que le premier défi aurait été de trouver le personnel nécessaire pour faire tourner les bureaux de vote. « Paradoxalement, cela n’a pas été le cas. Dès lundi j’avais déjà tous les présidents de bureaux et suffisamment d’assesseurs alors que d’habitude on boucle ça la veille du scrutin », assure Marie-Christine Staniec-Wavrant, l’adjointe déléguée aux Elections.

Le point noir demeure les stylos

En pratique, la ville va se conformer aux directives gouvernementales. Chaque bureau fera l’objet d’un nettoyage renforcé avant et après le vote. Le jour « J », les électeurs seront invités à se laver les mains au gel hydroalcoolique dès leur entrée dans les bureaux. Les files d’attente seront gérées de manière à respecter une distance d’un mètre entre chaque personne.



Si un électeur se présente avec un masque, ce sera au président de bureau de décider de la marche à suivre. « Il pourra demander de baisser le masque ou de le retirer pour vérifier l’identité de la personne », poursuit l’adjointe.

Pour Marie-Christine Staniec-Wavrant, le point noir demeure le stylo : « Nous invitons les électeurs qui le souhaitent à apporter leur propre stylo. S’ils ne le font pas, nous en avons acheté beaucoup plus que d’habitude et ils seront nettoyés toutes les dix utilisations », précise l’élue. En revanche, au contraire de Montpellier, pas question de laisser les Lillois embraquer les stylos : « ce serait considéré comme un cadeau et nous n’avons pas le droit », plaisante l’adjointe.

Pourra-t-on se rassembler pour l’annonce des résultats ?

La petite particularité lilloise, c’est que les bulletins de vote seront distribués dans chaque bureau dans des containers scellés pour éviter tout risque de contamination : « c’est une précaution que nous avons voulu prendre même si l’on sait que le virus reste assez peu de temps sur du papier », reconnaît Marie-Christine Staniec-Wavrant.

Une inconnue demeure sur l’après vote. Traditionnellement, les Lillois se rassemblent, notamment dans le grand carré de la mairie de Lille, pour vivre en direct l’annonce des résultats. « On ne sait pas encore comment nous allons nous organiser, si ce sera ouvert ou public ou non. Et si oui, avec quelle jauge. C’est en cours de discussion avec la préfecture », déclare l’élue.