Hauts-de-France : La tempête Dennis a frappé la région, provoquant quelques toitures arrachées

METEO Le bilan de la tempête Dennis est moins lourd que celui de Ciara dans les Hauts-de-France, mais on déplore néanmoins quelques toitures arrachées

Gilles Durand

— 

Exemple d'une toiture arrachée par la tempête Dennis, dimanche 16 février 2020. Ici, à Herne Bay, dans le sud est de l'Angleterre.
Exemple d'une toiture arrachée par la tempête Dennis, dimanche 16 février 2020. Ici, à Herne Bay, dans le sud est de l'Angleterre. — AFP
  • A l’instar de Ciara, le week-end précédent, la tempête Dennis a provoqué quelques dégâts dimanche, dans la région.
  • Plusieurs toitures de maisons ont été emportées par des mini-tornades.

Après Ciara, c’est la tempête Dennis qui a frappé le nord-ouest de la France, dimanche. La région des Hauts-de-France a, une fois de plus, été touchée par la dépression qui a engendré de fortes pluies et des vents violents.

Dans le Nord

Ce lundi matin, le service d’incendie et de secours (Sdis) du Nord recensait près de 450 interventions liées à ce phénomène météo, lors des dernières 24 heures. Il s’agissait principalement de chutes d’arbres, de matériaux menaçant la voie publique et de courts-circuits. « Deux pompiers ont été légèrement blessés par des chutes de matériaux », annonce le Sdis.

Parmi les événements marquants, un violent coup de vent, vers 18 h 40, a endommagé les toitures de sept habitations, dont deux ont été totalement détruites, à Saulzoir, entre Valenciennes et Cambrai, selon le Sdis. A Cambrai, une chute d’arbre sur des lignes électriques a provoqué une coupure électrique pour environ 500 foyers pendant environ deux heures, entre 16 h 30 et 18 h 30.

Dimanche soir, vers 20 h, environ 3.300 foyers restaient privés d’électricité, principalement dans l’Avesnois et dans la métropole lilloise. « Nos 300 techniciens ont travaillé durant la nuit de dimanche à lundi pour rétablir au plus vite l’alimentation, souligne Enedis Nord-Pas-de-Calais. Ce matin, il restait 300 foyers sans électricité et depuis ce midi, l’ensemble du réseau est de nouveau alimenté. »

Dans le Pas-de-Calais

Un peu plus de 200 interventions ont été enregistrées dans le Pas-de-Calais, dont la moitié sur les secteurs de Calais et de Lens. La grande majorité concernait des chutes ou des menaces de chutes de matériaux.

C’est à Liévin que les dégâts ont été les plus importants, selon La Voix du Nord. Dans la cité des Castors, à Liévin, une mini-tornade, qui s’est déclenché peu après 18 h, a emporté la toiture de deux maisons mitoyennes, laquelle a arraché des câbles électriques avant de s’encastrer dans la devanture d’une autre maison quelques dizaines de mètres plus loin.

Dans la Somme

Les pompiers ont dû intervenir à 70 reprises dans la Somme, notamment à Amiens et dans l’est du département. La plus sérieuse alerte a été enregistrée à Péronne. Une partie de la toiture en zinc de l’église menaçait de s’envoler. Vers 10h, les spécialistes du groupe d’intervention en milieu périlleux (Grimp) ont dû sécuriser les lieux.