Tempête Ciara : Une façade d’hôtel s’envole à Lille et un lycée perd son toit au Quesnoy

METEO Les rafales de vent, qui ont atteint les 130 km/h, n’ont pas épargné le nord de la France

Francois Launay

— 

La tempête Ciara a fait des dégâts sur la façade d'un hôtel de Lille
La tempête Ciara a fait des dégâts sur la façade d'un hôtel de Lille — Francois Launay / 20 Minutes
  • Un hôtel quatre étoiles de Lille a perdu une partie de son bardage.
  • Une tour du quartier Euralille a subi aussi des dégâts.
  • La circulation a été coupée sur une partie de l’autoroute A2 dans le sens Belgique-France après qu’un camion s’est renversé.

C’est l’une des images fortes des dégâts causés par la tempête Ciara. A Lille, une partie de la façade de l'hôtel Suite Novotel, situé juste en face de la gare Lille-Europe, n’a pas résisté aux fortes rafales de vent. Dans la nuit de dimanche à lundi, une partie de son bardage s’est décrochée. Et si l’incident n’a pas nécessité d’évacuation, la rue en contrebas de l’immeuble a été fermée pour éviter que des passants soient blessés par la chute de ces éléments.

Plus globalement, le quartier Euralille n’a pas été épargné par la tempête. A quelques mètres du Novotel, l’une des tours du quartier a aussi perdu un élément de structure situé à 30 m de hauteur. Les pompiers du Groupement de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (Grimp) sont intervenus au sommet pour mettre le bâtiment en sécurité.

Des dégâts sur une tour d'Euralille à cause de la tempête Ciara.
Des dégâts sur une tour d'Euralille à cause de la tempête Ciara. - M.Libert / 20 Minutes

Un piéton dans un état grave à Louvroil

D’autres dégâts ont été constatés dans la région avec des images parfois impressionnantes. Le lycée Eugène-Thomas du Quesnoy a dû fermer ses portes ce lundi après avoir perdu une partie de sa toiture dimanche. Un chapiteau s’est envolé dans les arbres à Fourmies et un arbre est tombé sur des voitures à Croix sans faire de victimes. Plus dramatique, un piéton se trouve dans un état grave après avoir été percuté par un panneau publicitaire lundi matin à Louvroil.

Du côté des transports, les lignes TER, stoppées depuis dimanche soir, ont progressivement redémarré même si la circulation reste très compliquée sur l’axe Lille-Douai en raison de la présence d’arbres sur les voies. En revanche les TGV fonctionnent normalement.

Le département du Nord est en vigilance jaune vents violents jusqu’à mardi matin. Le littoral du Pas-de-Calais reste en alerte orange pour vagues-submersion jusqu’à mardi 16h.