Des fonctionnaires des finances publiques délocalisés à Béthune, Lens et Denain

DÉCENTRALISATION Ces trois villes du Nord-Pas-de-Calais avaient candidaté pour accueillir des services de la Direction générale des finances publiques (DGFIP)

Mikaël Libert

— 

Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.
Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin. — M.Libert/20Minutes

Ce mercredi matin, le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a publié une liste de 50 communes retenues pour accueillir des services de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) actuellement basés autour de Paris et dans les grandes métropoles. Trois villes du Nord-Pas-de-Calais figurent dans cette première fournée.

A l’instar de plus de 400 communes françaises, Lens, Béthune et Denain s’étaient portées candidates, en octobre dernier, pour voir débarquer sur leur territoire des fonctionnaires de la DGFIP. « Cette démarche s’inscrit dans l’objectif fixé par le Président de la République et le Premier ministre de rapprocher les administrations de nos concitoyens », a déclaré, mercredi matin, Gérald Darmanin.

Des mutations sur la base du volontariat

Il a aussi précisé que les agents des services concernés ne seraient pas mutés d’office en province et que leur relocalisation se ferait sur la base du volontariat. Du « gagnant-gagnant » estime le ministre, les communes choisies bénéficiant d’une « nouvelle activité », et les fonctionnaires d’une « meilleure qualité de vie ».

En revanche, on ne sait pas encore qui accueillera quoi, ni dans quelles proportions. Et ce n’est de toute façon pas pour tout de suite. Selon Bercy, « les opérations de localisation en région commenceront dès 2021. »