Nord : L’Auberge du Vert Mont de Florent Ladeyn perd son étoile au guide Michelin

ETOILE FILANTE Le chef nordiste Florent Ladeyn vient d’apprendre que l'Auberge du Vert Mont a perdu son étoile au guide Michelin

Gilles Durand

— 

L'Auberge du Vert Mont à Boeschepe.
L'Auberge du Vert Mont à Boeschepe. — Google Maps
  • Le chef cuisinier nordiste Florent Ladeyn a annoncé, samedi, sur la page Facebook de son Auberge du Vert Mont que l’établissement avait perdu son étoile.
  • Le restaurant était étoilé au guide Michelin depuis 2014.
  • Florent Ladeyn assure ne pas comprendre cette décision, mais la respecter.

« Le guide Michelin a décidé de nous retirer notre macaron. Cette décision, je ne la comprends pas mais je la respecte. » Le chef cuisinier nordiste Florent Ladeyn a annoncé, samedi, sur la page Facebook de son Auberge du Vert Mont que l'établissement avait perdu son étoile, acquise en 2014 dans le guide Michelin.

« Certains appels portent des nouvelles moins joyeuses que d’autres, et hier soir celui reçu avant mon service en fait partie », regrette celui qui avait connu une notoriété nationale en participant à l’émission de télé Top Chef, en 2013. Depuis, Florent Ladeyn avait ouvert deux autres enseignes à Lille : le Bloempot, en 2015, et le Bierbuik-Bloemeke, en 2019.

Une étoile, c’est comme un lapin

A la tête de son auberge du Vert Mont à Boeschèpe, dans les Flandres, il se dit surpris, mais relativise la perte de cette étoile : « A mes yeux, j’ai toujours dit que le meilleur restaurant c’est celui qui est complet, pas le mieux noté. »

Le jeune chef de 35 ans compare cette étoile à un lapin que lui aurait rapporté un copain, selon une tradition rurale, le jour de son anniversaire. « Le lapin, t’en voulais pas forcément mais tu l’as donc tu t’en occupes, lui donnes à manger, à boire, et nettoies sa cage… J’ai l’impression qu’on s’est pas foutu de la gueule du lapin (…) Mais le copain est venu et a récupéré le lapin sans nous prévenir… Et le lapin, même si je n’en avais pas rêvé, bah j’avais appris à l’aimer. »

Florent Ladeyn assure qu'il n’en fera donc pas une polémique, comme celle qui est née après la perte d'une étoile de l’auberge de Paul Bocuse. « Je ne suis pas triste de perdre une étoile, je me sens juste très con face à l’investissement de mes quinze gars, explique-t-il. Tout bien pensé, le guide Michelin a l’importance qu’on veut bien lui donner. Chez nous, notre plaisir c’est le vôtre, pas les notes. »